Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Ces clubs dans le flou à l’approche de la reprise

Actualités

Alors que la plupart des formations de Ligue 2 auront repris l’entraînement d’ici la fin de la semaine prochaine, un petit tiers des équipes du championnat  reste dans l’incertitude, quitte à prendre le risque d’accuser un certain retard dans la préparation de la nouvelle saison.

A lire aussi >> Ligue 2 – Stéphane Dumont prolonge à Guingamp !

Une intersaison fluide est souvent le secret d’une saison réussie. La saison dernière, plusieurs clubs l’ont appris à leur dépens. Ce fut notamment le cas de l’Amiens SC, habitué aux mercatos tardifs et du Dijon FCO, contraint à un changement d’entraîneur précipité fin août. Cette année encore, quelques clubs sont encore dans la brume à un peu plus d’un mois de la première journée. Avec seulement deux montées et quatre descentes cette année, les points perdus en début de saison risquent de se regretter encore plus amèrement.

Sochaux reprendra l’entraînement vendredi prochain… Mais avec quel entraîneur ? A son corps défendant, le FCSM a perdu son coach, Omar Daf, parti à Dijon après quatre saisons de progrès réguliers, en compagnie de son adjoint Stéphane Mangione. Très investi, l’entraîneur sénégalais occupait une place importante dans le projet du club et le remplacer ne sera pas aisé. Si Daf s’est senti mis à l’écart après le playoff perdu contre Auxerre, force est de constater que les Lionceaux n’avaient pas sous la main un entraîneur remplaçant dans la foulée de son départ. Outre une valeur sûre sur le banc, Sochaux perd de la sérénité, certains observateurs attribuant la responsabilité du divorce à celui qui reste, le directeur général Samuel Laurent. La question de l’avenir de certains cadres de l’effectif se pose également avec cette fin de cycle subite et subie par le club. C’est notamment le cas de Florentin Pogba et d’Ousseynou Thioune dont le départ est quasiment acté.

Si Sochaux n’a pas d’entraîneur pour le moment, Niort en a un dont l’avenir s’écrit en pointillés, c’est notamment le cas de Sébastien Desabre, notamment cité parmi les possibles remplaçants d’Omar Daf à Sochaux, en dépit du démenti de son directeur sportif, Mikaël Hanouna. A un an de la fin de son contrat, le coach des Chamois pourrait vouloir viser plus haut que le milieu de tableau.

Trois clubs en instance de vente ?

Au Havre, la situation de Paul Le Guen est un peu plus avancée, démis de ses fonctions en fin de semaine, le coach breton pourrait être remplacé par Luka Elsner. Ce changement pourrait être le premier d’une longue liste au HAC alors que les rumeurs de vente du club se font insistantes. Le nom de Jean-Michel Roussier (ex-Mediapro) circule pour devenir conseiller du président et celui de Mathieu Bodmer comme éventuel directeur sportif. La radio RMC Sport annonce une transition en début de semaine prochaine.

Valenciennes fait partie des clubs qui pourraient changer de propriétaires prochainement mais les exigences d’Eddy Zdziech, qui a démenti l’intention de céder le club, ne favorisent pas un dénouement rapide. En attendant, le VAFC aborde cette nouvelle saison avec des ambitions bien plus modestes que l’an passé. Pour le moment, le coach novice, Nicolas Rabuel est à la tête d’un projet sportif « low-cost », à la tête d’un groupe qui n’a été renforcé que par des joueurs de l’équipe réserve pour le moment.

Enfin, à Saint-Etienne, on attend encore la « nouvelle importante » annoncée dès le soir de relégation contre Auxerre. Si l’homme d’affaire américain, David Blitzer, semble promis à la prise de contrôle des Verts, les négociations sont encore en cours. Les événements au Stade Geoffroy-Guichard et la récente perquisition au club ne contribuent à un  climat de sérénité. En attendant, l’ASSE a bien avancé au sujet du coach, avec l’embauche de Laurent Batlles et de plusieurs membre du staff. En revanche, le mercato est encore en stand-by à ce jour. Néanmoins, les pistes prioritaires (Chambost, Briançon, Giraudon) sont déjà identifiées.

Mercato « en pause » à Amiens

Philippe Hinschberger l’avait annoncé le mois dernier : pas plus de 22 joueurs à Amiens à la reprise le lundi 20 juin. Si quelques fins de contrat vont alléger la masse salariale du club picard, le mercato est suspendu à la vente de joueurs tels que Formose Mendy, Aliou Badji ou Mateo Pavlovic. Après une saison difficile sur le plan de la gestion humaine, Amiens doit entamer un nouveau cycle, avec un effectif régénéré mais la grande lessive est encore loin d’être effectué. En attendant, le mercato est « en pause » à l’ASC, une situation qui se répète été après été et qui à peut-être coûté quelques places en Ligue 2 cette saison, voire une place en Ligue 1 il y a quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications