Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les Tops et les Flops du multiplex de la 10e journée

Championnat

Avant la dernière rencontre de la 10e journée de Ligue 2, entre le leader toulousain et le Stade Malherbe, dont on a beaucoup parlé cette semaine pour des erreurs d’arbitrage flagrantes, revenons sur les événements marquants des premiers matchs du week-end. Des « gros » qui perdent des points, des succès retentissants, et une lanterne rouge en perdition… Voici le programme de ce Tops/Flops du samedi soir !

A lire aussi >> Ligue 2 – Nancy incapable de gagner à 11 contre 9, Paris coule à Niort, Dunkerque se rebiffe

Les Tops

Niort a confirmé

Sébastien Desabre l’espérait en conférence de presse d’avant match, et force est de constater que ses joueurs l’ont bien écouté ! Niort a parfaitement maîtrisé sa rencontre contre le Paris FC, menant 2-0 dans le premier quart d’heure (Passi, Louiserre), puis 4-0 (Sissoko, Vallier) à la 75e avant la réduction de l’écart des visiteurs (Tattevin). Score final : 4-1, et une attaque redoutable, inscrivant un but sur chaque situation dangereuse, malgré la domination des visiteurs. Les Chamois se hissent dans la première partie du classement, terminant la semaine avec 7 points sur 9 possibles.

Dunkerque décolle enfin, Bastia gagne malgré la tourmente

L’USL Dunkerque a décroché sa première victoire de la saison, et pas des moindres ! Les Maritimes sont venus à bout de Pau au Nouste Camp, dans un déplacement toujours difficile à aborder, sur le score de 1-2. Brahimi avait mis son équipe sur de bons rails, avant qu’Alioune Ba ne soit expulsé après 30 minutes de jeu. Cela n’a pas démotivé de courageux Dunkerquois, qui ont pu doubler la mise grâce à Tchokounté à 10 contre 11. Samuel Essende réduit l’écart pour les Palois, mais l’expulsion de Batisse rend le come-back plus difficile. Malgré les nombreuses occasions du PFC, les Nordistes obtiennent trois points cruciaux et lancent enfin leur saison, imités par Bastia, ayant gagné son premier match à domicile dans le derby corse.

Les Flops

Sochaux-Auxerre, le pétard mouillé

C’était sans doute le choc le plus attendu pour cette journée, la rencontre entre Sochaux et Auxerre, les deux clubs de Bourgogne-Franche-Comté engagés dans la lutte pour le podium. Malheureusement, la rencontre n’a pas du tout tenu ses promesses, se soldant par un 0-0 bien triste, sans folie. La réaction de Quentin Bernard après la partie traduit bien notre déception au regard de la physionomie d’un match qui ne s’est jamais emballé. Le pire dans tout ça ? Ce résultat a arrangé tout le monde, Lionceaux et Icaunais grimpant respectivement sur la 2e et 3e place du classement grâce à la défaite d’Ajaccio ce samedi après-midi…

Dijon, le retour du bâton

Après trois succès de rang, notamment contre Caen en milieu de semaine avec un coup de pouce du corps arbitral, Dijon pouvait infliger le même sort à leur adversaire valenciennois, à Gaston-Gérard pour recoller avec la première partie du tableau. Seulement, la chance est facétieuse et s’est retournée contre les Bourguignons, défaits 0-1 sur leur pelouse (but de Picouleau) malgré une domination et des montants touchés à plusieurs reprises. Ce petit clin d’oeil du destin profite au VAFC et à Olivier Guéguan, signant une deuxième victoire consécutive pour se replacer loin des relégables.

Nancy touche le fond et creuse encore

Qu’est ce qu’il faut de plus à l’ASNL pour gagner un match de football ? Dans un scénario tout à fait favorable, et à domicile qui plus est, le bon dernier du championnat de Ligue 2 a encore raté le coche. L’Amiens SC a puni très tôt les Nancéiens par l’intermédiaire de Formose Mendy, puis semblait perdre pied avec les expulsions successives d’Arokodare et Bamba juste avant la mi-temps. Mais 45 minutes à 11 contre 9 ne suffisent visiblement pas aux Lorrains pour marquer plus d’un but. Haag sauve l’honneur en égalisant (1-1), mais ne peut rien faire pour son entraîneur Daniel Stendel, démis de ses fonctions dans la foulée. Difficile de blâmer le président de Nancy, n’ayant vu que 3 tirs cadrés de son équipe pour 73% de possession… ainsi que la colère de ses supporters ayant envahi le terrain avec des fumigènes pour manifester leur mécontentement. Double flop pour le club au chardon.

Crédits photo : FEP/Panoramic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications