Paris FC – Florian Martin : « Prendre une petite claque à domicile, ça remet les idées en place »

Paris FC

Après trois victoires consécutives, le Paris FC a cédé sa place de leader à Niort à l’issue de la défaite contre Nancy (0-2) à Charléty lors de la 4e journée de Ligue 2. Invité de l’émission Au Coeur des Club sur Téléfoot ce jeudi midi, le milieu offensif Florian Martin a fait le point sur plusieurs sujets au cours de cet entretien.

A lire aussi >> Paris FC – Une rechute pour Lamine Diaby Fadiga…

A lire aussi >> Paris FC – René Girard : « Peut-être qu’il y a eu un peu d’euphorie qui s’était installée »

Les difficultés du PFC à domicile

« On sait que dans un championnat, il faut être très fort à domicile et essayer de prendre un max de points à l’extérieur. On a tendance à faire le contraire. Il faut être plus solide à la maison. Contre Valenciennes (1-0), même si on a gagné, on a vu que ce n’était pas top dans le contenu. Il faut faire plaisir à nos supporters, ils ne sont pas là pour voir des matchs nuls ou des défaites. A nous de nous rattraper lors du prochain match. On a toujours envie de jouer dans un stade avec les tribunes proches du terrain. Ce n’est pas un plaisir de jouer dans un stade où ça sonne creux, où la piste met une certaine distance avec le public. Il faut faire avec, du mieux qu’on peut. C’est peut-être pour cela qu’on est plus à l’aise à l’extérieur, on a plus le sentiment de jouer dans un stade de foot que dans un stade d’athlétisme. »

La défaite contre Nancy

«  On n’a pas fait un très bon match, c’était plus que moyen, c’est une piqure de rappel. On s’était peut-être vus trop beaux. De prendre une petite claque à domicile, ça remet les idées en place. Après chaque match il y a une remise en question. Il faut retravailler, on a fait 3 bonnes séances en début de semaine, à confirmer à Niort. On a la chance d’aller chez le leader, à nous de reprendre notre place et les trois points. »

Son temps de jeu réduit pour le moment

« Ces deux buts lors de la première journée, c’était comme un point final à la grosse blessure que j’ai contracté en 2018. J’avais marqué en Coupe de France mais ce n’est pas la même sensation. Je travaille pour revenir à mon niveau, dans la tête je suis bien, je ne suis pas un tricheur, je ne m’apitoie pas sur mon sort, le jour où le coach m’appelle je donnerais le maximum pour lui et l’équipe. Et s’il faut marquer je le ferais encore avec plaisir (sourire). »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *