Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Stade Brestois 29 - 22 février 2019 Laurent Mazure 0 commentaire

Jean-Marc Furlan apprécie la progression de son équipe dans le domaine aérien

Le Stade Brestois est, avec Metz, l’équipe de Ligue 2 qui marque le plus de la tête en Ligue 2. Les Finistériens ne possèdent pas l’équipe la plus imposante physiquement. Mais elle dispose de joueurs au timing impressionnant. Encore vendredi dernier, Gaëtan Charbonnier a permis, de la tête, à son équipe de ramener un point de Corse (1-1). Cela pourrait aussi offrir plus qu’un point face à Grenoble (26e journée). Jean-Marc Furlan expose

A lire aussi >> Jean-Marc Furlan annonce une blessure « assez sérieuse » pour Edouard Butin

© Olivier Stephan Photographe

« Nous avons débloqué une situation sur des coups de pied arrêtés, cette année, plus que d’habitude. Mais aussi sur des contres. On le voit à domicile, tu es obligé de prendre le jeu à ton compte. Heureusement, des fois, tu joues des équipes contre Auxerre (1-0) et Sochaux (1-0), avec une possession guère supérieure. Si je prends les statistiques, on a toujours la possession plus importante, sans rien d’extravagant. Le plus dur, c’est quand l’adversaire ferme le jeu et te contre. Oui, sur le domaine de la tête, nous avons progressé. Je suis étonné, car les joueurs modernes travaillent peu le jeu aérien par rapport à dans le temps. Je chambre beaucoup mes joueurs là-dessus. Je leur dis que les footballeurs ne savent plus jouer de la tête. Mais bon, Charbonnier et Castelletto marquent quelques buts de la tête. Alors ça va (rire). Pourtant, ils n’aiment pas jouer de la tête. Alors qu’on ne faisait que ça dans le passé. C’est pour ça qu’aujourd’hui, on n’a plus de cerveau, que les neurones sont cassés. Quand tu as fait 15 ans de jeu aérien, c’est comme si tu avais fait une carrière de boxe. Tu imagines ? A 60 ans, comme moi, tu n’as plus beaucoup de neurones (rire). Je plaisante, mais les joueurs ont moins goût au jeu de la tête qu’avant. En centre de formation, des jeunes bons de la tête sont très rares. Benjamin Nivet était exceptionnel de la tête, alors qu’il n’est pas grand du tout. Après, c’est une question de lecture de la trajectoire. »

Source : Site officiel du SB9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
Eco Foot
Image sport