La grande valse des gardiens de but de Ligue 2

Il a pour l’habitude de modifier considérablement les contours d’un effectif, et la Ligue 2 ne fait pas exception. Le mercato estival a encore tenu ses promesses à ce niveau-là, et plus particulièrement à un poste spécifique, celui de gardien de but. Alors que la saison dernière une dizaine de portiers ont quitté leur club pour d’autres horizons, c’est plus du double lors de cette intersaison. Progression pour certains, choix surprenant pour d’autres, voici un résumé des mouvements des gardiens de but de l’antichambre de l’élite: 

L’AC Ajaccio n’avait pas forcément prévu d’enregistrer un nouveau renfort dans ce secteur. Pourtant le club corse, en anticipant un éventuel départ de Riffi Mandanda vers la Turquie, s’est offert le portier voisin, Jean-Louis Leca. Un départ du frère de Steve finalement non conclu et qui a poussé Jules Goda, auteur de 4 matchs de L2 cette saison, a résilié son contrat faute de place. Ce dernier désormais libre de tout contrat aurait des contacts avancés avec Tours. La formation tourangelle a vu son numéro 1 prendre son envol sous les couleurs de Strasbourg. Bingourou Kamara (20 ans) est parti découvrir la Ligue 1 permettant à Axel Kacou de tenir les rangs du TFC depuis cinq rencontres. Non prolongé, Quentin Westberg a rebondi du côté de la Bourgogne et de l’AJ Auxerre.

Ambitieux, Auxerre a misé sur la stabilité en prolongeant deux saisons Zacharie Boucher malgré les convoitises des clubs de l’élite. Sa doublure la saison passée, Xavier Lenogue a été prêté un an à Pau (National) pour acquérir du temps de jeu. Autre prêt, celui de Paul Bernardoni au Clermont Foot. Barré par la concurrence à Bordeaux, l’international espoirs français a voulu effectuer une saison pleine à l’échelon inférieur. Cette arrivée a relégué Mehdi Jeannin sur le banc et la non prolongation de Marc-Aurèle Caillard parti à Guingamp.

Bernardoni, Hassen, Jourdren… des gardiens de L1 en L2

Le Gazelec Ajaccio a maintenu sa confiance à l’expérimenté Steve Elana (37) mais a également préparé l’avenir en recrutant l’ancien dernier rempart de Lyon-Duchère (N1), Maxime Cassara. Quant à Clément Maury, titulaire avec les Gaziers en L1, il a vu son contrat prend fin en juin dernier. Promu en Ligue 2, Châteauroux s’est offert le prêt de Mouez Hassen en provenance de Nice malgré le duo Louis Souchaud – Remi Pillot déjà présent en National. Autre gardien de l’élite à descendre d’un étage, le désormais populaire Geoffrey Jourdren. Après plusieurs saisons sous les couleurs du MHSC, le joueur de 31 ans est venu remplacé numériquement Guy Roland Ndy Assembé, victime d’une rupture du tendon d’Achille, et l’international biélorusse Sergey Chernik.

Du côté du Havre, Fabien Farnolle a été le premier maillon d’une chaîne entraînant plusieurs mouvements chez les gardiens en Ligue 2. Son départ en Turquie a permis l’arrivée de Oumar Sissoko (Orléans) pour doubler le poste derrière Yohann Thuram devenu numéro 1. A la recherche d’un nouveau gardien après le départ de Sissoko, les Orléanais ont récupéré Gauthier Gallon, barré par l’éclosion de Yann Marillat au Nîmes Olympique. Laissé libre dans un premier temps et malgré une annonce du côté de Quevilly-Rouen, Martin Sourzac a finalement prolongé son bail dans le Gard pour être numéro 2. Le promu normand a opté pour l’arrivée de Joan Hartock après résiliation à Brest.

Lorient mise sur un international monténégrin

Les Bretons ont prôné le changement avec l’arrivée de Julien Fabri (Marseille) qui était prêté ces deux dernières saisons à Bourg en Bresse. Après avoir longtemps négocié avec les dirigeants du SB29, Donovan Léon a paraphé un nouveau contrat. En attendant, c’est Gautier Larsonneur qui assure avec brio l’intérim. Pour palier l’absence de Fabri dans les cages, les Burgiens ont prospecté comme à leur habitude dans les divisions inférieures. Le dévolu s’est jeté sur Gaëtan Deneuve, gardien 32 qui avait déjà connu la Ligue 2 sous les couleurs de Châteauroux. Il arrive en provenance de Fréjus-St-Raphaël. Les Lorientais ont enregistré une rentrée d’argent non négligeable (2,5M€) avec le transfert de Benjamin Lecomte à Montpellier. En fin connaisseur du poste, Mickaël Landreau a déniché l’international monténégrin Danijel Petkovic (MTK Budapest) pour lui succéder.

Si à Niort, Valenciennes et au Paris FC, on a misé sur la continuité, la hiérarchie semble bousculée à Reims. Depuis le début de l’exercice, Edouard Mendy est titulaire au détriment de Johann Carrasso. L’incertitude est plus grande au RC Lens, puisque Jérémy Vachoux numéro 1 sous l’ère Casanova pour l’édition 2017/2018, voit le retour en force de Nicolas Douchez avec l’intronisation d’Eric Sikora. Enfin, le FC Sochaux a libéré Olivier Werner blessé de longue date après une terrible fracture tibia-péroné. Également en fin de contrat, Christopher Dilo a terminé son aventure chez les Lionceaux. Si Maxence Prévot est devenu numéro 1, c’est Lawrence Ati Zgi (Salzbourg) qui prend désormais place sur le banc des remplaçants.

A lire aussi >>

Ligue 2 : le tableau des transferts 2017-2018

4 Commentaires

  1. Pingback: MaLigue2 | Officiel : Le Tours FC engage le gardien Jules Goda ! - MaLigue2

  2. Pingback: MaLigue2 | Succès en amical ce mercredi pour le Stade Brestois ! - MaLigue2

  3. Pingback: MaLigue2 | Quelle hiérarchie chez les gardiens du Stade Brestois ? - MaLigue2

  4. Pingback: MaLigue2 | Jean-Marc Furlan : « Virenque, il me faisait me lever de ma chaise ! » - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *