Téléchargez notre application Ligue 2

Sochaux – Les ventes de joueurs, des faits « marquants » aux yeux du groupe Nenking ?

Championnat

La situation du FC Sochaux est inquiétante, alors que le club navigue dans le brouillard en ce début d’intersaison. Les relations tendues entre Omar Daf, l’enfant du club et entraîneur depuis quatre ans, et le Directeur Général Samuel Laurent, laissent entrevoir un départ prochain du technicien, qui serait proposé à plusieurs clubs professionnels. Comment les propriétaires chinois du club vont-ils tenter de remettre de l’ordre au FCSM ? Que comptent-ils faire du club et quelles sont leurs ambitions ? Dans un billet paru dans l’édition du jour de L’Est Républicain (et sur son site internet hier), les journalistes franc-comtois font remarquer un détail vu sur le site du groupe Nenking.

A lire aussi >> Sochaux – Samuel Laurent condamné pour injures publiques après les incidents à Ajaccio

A lire aussi >> Sochaux – Jean-Claude Plessis : « Ce n’est pas Omar Daf qui doit partir, c’est Samuel Laurent »

En effet, sept dates sont mises en avant comme des moments clés de l’histoire du club. Sa création en 1928, son statut professionnel obtenu en 1932… Mais aussi des transferts de joueurs pour des montants assez élevés (surtout pour la Ligue 2). En effet, après la signature de Cédric Bakambu en Chine en 2018, considéré comme un événement important, les ventes de Maxence Lacroix (5M€) à Wolfsburg en 2020 et de Willy Kambwala (4M€) à Manchester United sont affichées fièrement. Sur le même plan que la fondation du club ou de son centre de formation. « On parie que la prochaine ligne sera consacrée à Virginius », ironise alors le quotidien local, qui s’interroge sur le sérieux et les ambitions de ses propriétaires.

Source : estrepublicain.fr

Crédit photo : Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Vos commentaires :

  1. Il n’y a pas à “s’interroger sur le sérieux et les ambitions de ses propriétaires”, les chinois ont leur propre art de vivre, de penser et de philosopher qui n’a rien à voir avec le notre. Essayer de les décrypter avec notre mode de pensée ne mène nulle part. La mise à l’écart d’Omar Daf était sans doute anticipée depuis un certain temps avec comme objectif, non seulement de n’avoir rien à payer mais, mieux, de percevoir une bonne indemnité de rupture. La méthode est sans doute critiquable d’un point de vue moral et pas très “catholique” mais les chinois ne le sont pas. On notera tout de même à leur décharge que Sochaux termine 5è ; que le stade Bonal remporte le challenge des meilleures pelouses et que le club est celui qui a le plus gagné d’argent sur la saison écoulée … Que demande le peuple ? Des attentions, de la morale, le respect de l’attachement au club … ? Pour les chinois, tout cela est à ranger au rang des histoires à raconter aux petits enfants pour qu’ils fassent de beaux rêves avant de s’endormir. Nous attendons maintenant la nomination d’un nouveau coach en rapport avec les ambitions de montée et le recrutement adéquat qui s’impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications