Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Stades - 10 juin 2018 Laurent Mazure 0 commentaire

La réponse de l’ANS à Noël Le Graët et à « sa campagne médiatique teintée de sérieuses erreurs et de stigmatisations inopportunes »

A l’issue de l’assemblée générale de la Fédération Française de Football, le 3 juin, Noël Le Graët, son président, avait tenu des propos fermes à l’égard de l’utilisation des fumigènes en France. « Je demande à la Ligue, dès la rentrée, d’interdire complètement les fumigènes, sinon la Fédération le fera. Tout ce qui est fumigène, si on en voit un, je vous donne ma parole d’honneur que la Fédération française prendra le dossier en main, quels que soient les textes, et ajoutera peut-être des pertes de points. »

A lire aussi >> Supporters – La LFP ne veut plus de fumigènes dans les stades l’an prochain 

L’ANS, (Association Nationale des Supporters) a réagi par le biais d’un communiqué. Elle dénonce une « campagne médiatique teintée de sérieuses erreurs et de stigmatisations inopportunes ». Plus largement, « répression disproportionnée et discours de stigmatisation sur la pyrotechnie viennent parasiter un consensus plus général sur la recherche de solutions constructives », ajoute l’ANS.

L’organisation tient à rappeler que « les fumigènes ne sont pas le principal problème du football français ». Ils ne sont pas non plus le « principal danger sécuritaire dans les tribunes françaises. Violences policières injustifiées et infrastructures défaillantes font courir bien plus de risques aux supporters ». Ils soulignent aussi le fait que les « fumigènes ne sont pas la raison de la désaffection des stades, contrairement aux horaires des rencontres qui privilégient les diffuseurs, contrairement aux huis clos, fermetures de parcages, interdictions de déplacements, restriction de matériel d’animation, censures de banderoles contestataires, matraquages ou gazages gratuits ».

L’Assemblée Nationale des Supporters précise que le « débat sur les fumigènes existe et qu’il va devenir obligatoire pour la FFF ». Et, si la commission de discipline de la LFP n’a jamais autant puni l’usage de fumigènes cette saison, il n’y a « jamais eu autant de fumigènes utilisés » qu’en 2017-2018. « C’est un échec total. » L’ANS considère que les menaces de retraits de points « ne peuvent être pris au sérieux tant elles affaibliraient le football français et placerait les clubs dans une position intenable. Ce serait, en quelque sorte, créer un moyen de fausser les compétitions sportives et de dévaloriser ce que nous appelons un sport, un moment de communion ou de passion collective et que vous appelez une activité économique dont les aléas restreignent les investissements. »

Pour conclure, l’ANS demande d’être « reçue par la FFF dans les meilleurs délais afin de clarifier la portée des propos de Monsieur Le Graët » et aussi afin de « sortir des postures caricaturales sur ces sujets essentiels pour l’ensemble des acteurs du football. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
parissportifcanada.ca
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport