Téléchargez notre application

Ligue 2 – Les supporters ne veulent pas une reprise prématurée du foot en France

Stades

La crise sanitaire que traverse actuellement le monde entier révèle de nombreux actes de solidarité. C’est le cas dans le football où les supporters n’hésitent pas à lancer des collectes de dons, de matériels, à destination du personnel hospitalier. Des supporters qui, ce lundi, disent « non » à une reprise prématurée du football en France.

A lire aussi >> Ligue 2 – « Les conséquences d’un éventuel arrêt n’ont pas été traitées » par le bureau de la LFP et la commission Scénarios

Plus d’une quarantaine de sections de toute la France, dont certaines en Ligue 2* ont signé un communiqué dans lequel ils constatent la « brutale réalité » du « football business » qu’ils déplorent année après année. « Ce football se meurt de s’être arraché à ses racines et de n’être pas capable de voir plus loin qu’un exercice budgétaire, qu’une fenêtre de transferts ou qu’un contrat pluriannuel de retransmission télévisuelle. […] Le football est devenu un programme télévisuel qui a cru pouvoir se passer des stades pleins, mais qui ne peut surtout pas se passer de l’argent des diffuseurs. »

Profiter de ce temps de pause pour se repenser

Le communiqué fustige « l’idée d’une reprise anticipée » émise  par des instances sportives françaises ou européennes. « Certaines têtes pensantes du football se querellent. Se querellent en privé. Se querellent en public. Se querellent dans la presse. Sur la reprise du championnat. Sur les règles applicables en cas d’arrêt des compétitions. Sur l’argent. »

Les tribunes françaises veut attendre. « Il n’est pas envisageable que le football reprenne prématurément. Il n’est pas envisageable qu’il reprenne à huis-clos. » Selon elles, « si le football professionnel veut restaurer sa grandeur mais s’il veut surtout se prémunir des aléas économiques, il doit profiter de ce temps de pause et de confinement pour se repenser ».

Reverser 600 000 € d’amende aux clubs concernés ?

Et de donner une idée en guise de conclusion : « Nous savons que la commission de discipline a infligé, sur la saison 2019-2020, plus de 600 000 € d’amende aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2. Dans une période qui appelle à la solidarité, n’est-il pas envisageable que ces amendes soient, a minima, restituées aux clubs concernés, voire reversées à des secteurs qui, aujourd’hui, en ont réellement besoin ? »

*Ultras Auxerre, Malherbe Normandy Kop, Armada Clermont, Ultras Clermont, Red Kaos, Diables Bleus Grenoble, Kop Rouge Guingamp, Barbarians Le Havre, Virage Sud Le Mans, Red Tigers Lens, Merlus Ultras, Saturday FC Nancy, Drouguis Orléans, Old Clan Paris FC, Ultras Lutetia Paris FC, Tribune Nord Sochaux, Boys 07 Sochaux, Sociochaux, Planète Sochaux, Ultras Roisters Valenciennes, Génération Rouge et Blanc Valenciennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications