Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Coupe de France - 11 novembre 2017 Laurent Mazure 0 commentaire

Frédéric Persoon : « Là, c’est un pied d’enfer ! »

A l’occasion du 7e tour de la Coupe de France, le SC Hazebrouck, pensionnaire de Régional 1, a éliminé Quevilly Rouen Métropole, pensionnaire de Domino’s Ligue 2, ce samedi (2-1). A l’issue de la rencontre, l’entraîneur nordiste Frédéric Persoon s’est arrêté à notre hauteur pour exprimer sa grande joie.

A lire aussi >> Coupe de France – Ca passe pour Nancy et Auxerre, QRM éliminé !

Frédéric, comment avez-vous préparé votre coup ?

Les joueurs ont été conditionnés pour ce genre d’événement. On est obligé de l’être si on veut battre une équipe de Domino’s Ligue 2. Il fallait être extrêmement concentrés, être appliqués et surtout être au fait des consignes tactiques. C’est ce qu’on a fait. Même si on aurait pu penser qu’être menés 1-0 au bout de 7 minutes de jeu, ça changeait la donne. Non, ce qui aurait changé la donne, c’est dans prendre un deuxième.

Même en deuxième mi-temps, nous n’avons jamais senti Hazebrouck en grande difficulté. Il y a eu cette maîtrise incroyable…

On revient à la mi-temps avec un but… une boulette du gardien ? Il faut la tenter. Psychologiquement, on prend l’ascendant. Je me préparais à dire à mes joueurs à la pause : « Les gars, vous savez ce qui vous différencie de cette équipe ? C’est le 1-0 seulement. » Or, on a marqué. Donc j’ai ravisé mon jugement, donc il n’y avait rien qui nous séparait de Quevilly.

On n’aurait pourtant pu craindre de voir vos joueurs plonger après l’ouverture du score normande, mais ce ne fut pas le cas…

Les joueurs ont appliqués à la lettre ce qui avait demandé sur le plan tactique. Il fallait être dans le combat, c’est certain, mais aussi être attentif et respectueux des consignes de jeu. Il fallait être intelligent et se projeter rapidement devant. Même en étant menés 1-0, nous n’étions pas en-dessous de tout, au contraire, nous avions fait une bonne entame de match. Il fallait continuer d’y croire. Ne pas y croire alors que nous étions menés que 1-0, cela aurait été dommageable. On ne pouvait pas craindre. Aujourd’hui, j’avais dit aux joueurs qu’il ne fallait pas courir, mais voler.

Vous l’avez fait…

Je pense, oui, je pense. C’est une fierté pour le club. On ne va pas se voiler la face. C’est une sorte de récompense aussi pour moi. Car ce n’est pas simple d’entraîner des clubs amateurs. Ca montre que le boulot est bien fait.

Place au tirage au sort mardi. Quel est votre souhait ?

C’est difficile de souhaiter. Il ne faut pas faire la fine bouche. On prendre ce que l’on nous donnera. L’objectif est de continuer. Ce serait bien, un jour, de se confronter à une équipe de Ligue 1, et donc on est obligé d’aller en 32es de finale. Là, c’est un pied d’enfer !

Avez-vous parlé avec Emmanuel Da Costa ?

Non, je n’ai pas eu la lucidité d’en discuter. Il est venu me féliciter, je le remercie beaucoup. J’étais un peu dans l’euphorie. J’aurais bien aimé que l’on puisse parler ensemble. Son équipe est un peu en difficulté, mais elle va se reprendre. Perdre contre une équipe de DH, cela arrive, c’est la Coupe. Je suis confiant pour Quevilly. On sera leur premier supporter, c’est sûr !

Propos recueillis par Laurent Mazure, à Hazebrouck

A lire aussi >> Sélections – Rachid Alioui et le Maroc qualifiés pour la Coupe du Monde en Russie !

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport