Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les enjeux de la 13e journée

Championnat

Alors que la course au maintien s’est drôlement resserrée, deux cavaliers galopent pour le moment seuls en tête du championnat de Ligue 2. Toulouse et Sochaux affichent clairement leurs ambitions, avec huit victoires chacun, et ont rarement montré des signes de faiblesse. Vont-ils continuer sur leur lancée, où seront-ils stoppés ? Benoît Pedretti permettra-t-il à Nancy de doubler son nombre de victoires ? Qui de Guingamp ou de Nîmes se sortira de cette mauvaise passe ? Ce sont les enjeux de la 13e journée.

A lire aussi >> Ligue 2 (13e journée) – Les compos probables des 9 matchs ce samedi

Le Havre et Pau veulent viser plus haut, Guingamp et Nîmes redresser la barre

Dans le haut de tableau, nombreuses sont les équipes ambitieuses et difficile à vaincre. C’est le cas du Havre, 4e, qui reçoit Pau, 7e. Les Ciel & Marine n’ont plus goûté à la défaite depuis 9 journées, et ont fait preuve de caractère pour revenir au score dans le derby normand. Boutaïb et Pape Ibnou Bâ trouvent le chemin des filets, tandis que Cornette est une menace sur coup-de-pied arrêté. Du côté des Palois, il est possible de se rapprocher encore un peu plus des places de playoffs avec un bon résultat en Normandie. Didier Tholot peut compter sur Lobry et Assifuah pour dynamiter la défense normande sur des transitions rapides et hisser son équipe encore un cran plus haut au classement.

Un peu plus bas, on retrouve Guingamp et Nîmes au coude à coude. L’EAG est toujours aussi irrégulier, en atteste cette défaite à Nancy (2-1), en supériorité numérique. Stéphane Dumont insiste sur les matchs à domicile, « il faut que Roudourou redevienne une terre hostile pour l’adversaire » , un point crucial pour retrouver de l’ambition dans un championnat aussi intense que la Ligue 2. Avec M’Changama comme leader, il manque encore un buteur régulier pour enchaîner les résultats et se sortir du ventre mou, dans lequel s’est aussi enfoncé le Nîmes Olympique, en crise depuis quelques temps. Le bon début de saison des Crocos n’a pas duré, les problèmes extra-sportifs et tensions entre président et supporters n’aidant pas à créer une dynamique positive. Dans ce duel d’équipes dans la tourmente, malheur au perdant.

Ajaccio-Nancy, pour enchaîner

L’avenir de l’ASNL a pris une trajectoire intéressante dernièrement, avec une toute première victoire de haute lutte, obtenue aux dépens de Guingamp. Coach Pedretti semble avoir bien pris ses marques et le discours passe bien avec ses joueurs, de quoi donner à Gauthier Ganaye des insomnies pour choisir qui sera le successeur de Daniel Stendel ! Une victoire en terres corses ferait de son maintien à la tête du groupe une évidence, mais la tâche sera ardue : NAncy n’a jamais gagné à Ajaccio et l’ACA de Pantaloni est de retour, après une légère baisse de régime. Impressionnant lors de la 12e journée, avec une défense qui ne laisse rien au hasard et des cadres décisifs, comme Courtet et Nouri, Ajaccio retrouve sa place sur le podium et ses certitudes. De plus, les Acéistes doivent encore se faire pardonner des deux défaites contre Bastia et QRM, et auront à cœur de lancer une nouvelle série. Notons aussi la tendance de Nancy à recevoir des cartons rouges, alors qu’Ajaccio sait en provoquer… Cette partie s’annonce agitée !

Amiens-Valenciennes, un “derby” à la Licorne

Avec une seule petite victoire, Amiens et Philippe Hinschberger sont désormais dos au mur. Défaits malgré la supériorité numérique à Dijon, les Picards doivent impérativement se ressaisir, au risque de devenir la nouvelle lanterne rouge du championnat dès ce samedi. Les partenaires de Régis Gurtner retrouveront-t-ils des couleurs dans un “derby” des Hauts-de-France ? C’est possible, Valenciennes s’étant déjà incliné un rival local mal classé la semaine passée. Pas d’inquiétude toutefois pour VA, qui sortait de trois victoires consécutives, mais Valenciennes doit savoir s’imposer plus régulièrement contre les équipes les moins en forme du championnat si le club veut se mêler à la lutte pour le top 5, en accord avec son objectif.

Les autres rencontres : Sochaux-QRM, Niort-Rodez, Grenoble-Dijon et Dunkerque-Caen

On n’arrête plus Sochaux ! C’est souvent par un but d’écart, mais tout ce qui compte, c’est la victoire. Le FCSM est doué dans ce domaine, les hommes d’Omar Daf reçoivent QRM, dont le coach Irlès a mal vécu le dernier revers contre Niort (0-3). Niort et Rodez ont tous deux des trajectoires différentes : les Chamois impressionnent et se rapprochent des places de playoffs, alors que le RAF est à la peine, sans victoire depuis 5 journées. En deuxième partie du classement, Grenoble reçoit Dijon, Maurizio Jacobacci et les siens veulent poursuivre leur série avec un cinquième match sans défaite, alors que Dijon montre du caractère depuis l’arrivée de Patrice Garande. Enfin, Dunkerque est en feu en ce moment, et a obtenu ses trois premières victoires en autant de rencontres. Le défi est de taille pour le SM Caen, toujours en quête d’une série de résultats positifs pour s’installer dans les premières places du championnat et qui dénombre pas moins de 11 blessés pour ce match !

Samedi 23 octobre 2021 à 15h00 sur beIN SPORTS 1
Paris FC – Toulouse

Samedi 23 octobre 2021 à 19h00 : les matchs en intégralité sur Prime Vidéo et le multiplex sur La Chaîne L’Equipe

AC Ajaccio – AS Nancy Lorraine

FC Sochaux-Montbéliard – Quevilly Rouen Métropole

EA Guingamp – Nîmes Olympique

Amiens SC – Valenciennes FC

Chamois Niortais FC – Rodez Aveyron Football

USL Dunkerque – SM Caen

Havre AC – Pau FC

Grenoble Foot 38 – Dijon FCO

Lundi 25 octobre 2021 à 20h45 sur beIN SPORTS

AJ Auxerre – Sporting Club Bastiais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications