Le Stade Lavallois s’essaye au changement de coach

Pour notre chronique hebdomadaire, Alban Lepoivre, journaliste au service des sports d’Europe 1, revient sur le fait du weekend avec la mise à l’écart de Denis Zanko du banc de touche du Stade Lavallois, au profit de Marco Simone.

Le Stade Lavallois s’essaye au changement de coach

Je n’avais pas forcément prévu d’évoquer cela mais l’actualité nous a finalement rattrapé du coté de la Mayenne avec le départ de l’entraineur Denis Zanko remplacé par Marco Simone. Et je me permet de m’interroger sur ce choix global du coté de la direction du club. Déjà car Laval n’est pas coutumier du fait. La valse des entraineurs n’a jamais été une spécialité Tango. Mais aussi car, si la situation y est préoccupante, elle ne me semblait pas désespérée malgré la 18e place et la défaite à domicile 2-0 face au Havre.

Il y a une dizaine de jours, le président Christian Duraincie avait lancé une première sommation dans la presse locale affirmant que Denis Zanko serait sur le banc à Ajaccio mais qu’il lui était impossible de le confirmer par la suite. Des propos qui ne visaient pas forcément son coach mais plutôt ses joueurs. Sous entendu « Montrez moi si vous soutenez toujours votre entraineur ou si vous le lâchez ?« . Résultat : un succès probant 3-1 à Ajaccio après avoir largement dominé les Corses pourtant très difficiles à jouer chez eux. Je pensais que le message était passé. Visiblement non ! Pas de nouveau joker pour Denis Zanko sacrifié aux dépend d’un Marco Simone sur lequel j’ai toujours autant de réserves. S’il a su tirer, à priori, le meilleur de son groupe la saison dernière avec Tours en les amenant à la 9e place, je n’ai jamais vraiment su lire ou comprendre ses intentions de jeu. Sans oublier qu’il a déjà échoué dans le cadre d’une mission sauvetage en Suisse avec le FC Lausanne. Et sans l’arrivée des millions russes fin 2011/début 2012 à Monaco, pas sûr qu’il aurait pu terminer 8e cette saison là.

Si je ne me permettrai d’émettre un jugement que sur foi des résultats à venir, je m’interroge cependant tant sur le choix du limogeage de Zanko que sur celui de son remplaçant.

Par Alban Lepoivre, pour MaLigue2.fr

Un ancien coach de Ligue 2 pour le FC Lorient

2 Commentaires

  1. Pingback: MaLigue2 | Les sanctions de la commission de discipline du 9 novembre 2016 - MaLigue2

  2. Pingback: MaLigue2 | Deux joueurs de Ligue 2 avec la Nouvelle-Calédonie contre la Nouvelle-Zélande - MaLigue2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *