Brest, banc, boum !

On avait eu le Brest brillant contre Ajaccio ou à Auxerre. Puis le Brest réaliste et solide face au Havre et à Valenciennes. Mais ce week-end, nouveau visage. Et ça décoiffe. Enfin, ça déçoit plutôt dans un premier temps. Suffisance ? Trop-plein de confiance ? En tout cas, un Créteil malade en a profité. Le leader breton s’est fait bousculer. A la pause, il a même été mené 2-0. Alex Dupont n’a pas dû apprécier. Le vestiaire a surement tremblé. Ses mots ont été entendus. Mieux, compris.

gaetanbelaudbrestOui, ce Brest affiche toutes les qualités requises pour se mêler jusqu’au bout à la course vers l’élite. Un mini-championnat où les Brestois semblent même posséder plus d’armes que leurs adversaires. Tout d’abord une confiance entretenue depuis l’hiver. Une dynamique impressionnante de victoire en 2014 (19), un retour de l’enfer au printemps, et une première place convoitée, occupée à l’automne. Puis sur un collectif enfin bien huilé, des individualités à leur meilleur niveau. Et enfin, surtout d’ailleurs, un mental d’acier ! Celui qui pourrait, à terme, créer des différences dans la lutte finale. Avec un banc qui devrait avoir son mot à dire, ses cartes à jouer. Alex Dupont a décoché ses premières flèches. Elles se nomment Verdier et Khaled. Résultat, une égalisation méritée, méritoire, et un douzième match sans le moindre revers, dans un Francis Le Blé bouillonnant. Une série qui, elle aussi, mérite d’être soulignée. Bref, ce Brest, c’est du tonnerre !

2 Commentaires

  1. je les vois bien perdre à Dijon , mais cette équipe me plait . à mon avis c’est L1 l ‘année prochaine !

    1. On attend ce choc avec impatience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *