Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les Tops/Flops du multiplex de la 36e journée

Actualités

La lutte pour la montée directe en Ligue 1 se décante, 24 buts, dont certains mémorables, en huit matchs : le multiplex de la 36e journée de Ligue 2 aura été riche en émotions et en leçons. Retour sur la soirée de samedi en Tops et en Flops !

A lire aussi >> Ligue 2 (36e journée) – Le résumé vidéo d’Auxerre-Dunkerque (1-0)

Les Tops

Le bijou de Matthis Abline, la belle réaction ajaccienne 

Avec une hécatombe de blessés et un quatuor défensif de 19 ans de moyenne, on pouvait craindre le pire pour Le Havre à Ajaccio. Pourtant, le match a commencé de la meilleure des façons pour la formation normande à la 8e minute, avec un nouveau but de Matthis Abline, déjà le 6e en 15 apparitions depuis son arrivée en janvier dernier et peut-être l’un des plus beaux de la saison 2021-2022 avec un enchaînement contrôle-demi volée de 40 mètres. La joie n’aura été que de courte durée pour les hommes de Paul Le Guen puisqu’à peine une minute plus tard, l’ACA égalisait par Courtet avant de prendre l’avantage grâce à Barreto (21e minute). Si les deux équipes se regardaient dans les yeux lors de la phase aller, les Ours sont devenus de nets favoris depuis et ont assumé leur statut de deuxième du championnat.

Le mental sochalien

Avec la victoire des Ajacciens, Sochaux a bien failli se retrouver à six points de la deuxième place et perdre quasiment tout espoir de montée directe en Ligue 1. Le but contre son camp de Florentin Pogba à la 79e minute contre Bastia (2-1) aurait pu être le tournant négatif de la saison mais l’équipe d’Omar Dar a trouvé les ressources pour se remettre dans le sens de la marche avec une frappe lointaine de Valentin Henry. Depuis la phase retour, le FCSM est une équipe qui sait retourner les situations comme récemment à Nîmes (1-3). Pour ne rien faciliter, les Lionceaux étaient privés de Tony Mauricio, élément incontournable de l’animation offensive sochalienne, suspendu lors de cette 36e journée.

Le bel au revoir dijonnais

Patrice Garande ne sera plus l’entraîneur de Dijon la saison prochaine. Le DFCO n’a plus rien à espérer de la saison, si ce n’est une honorifique place dans la première moitié de classement. Et pourtant, le club bourguignon a joué à fond et avec conviction un match de peu d’enjeu à Niort (3-1). Les Dijonnais ont signé une performance offensive aboutie (20 tirs, 9 cadrés) avec notamment un doublé d’Alex Dobre. L’attaquant roumain, à 23 ans, aura réalisé sa meilleure saison pour le moment sous les ordres de Garande.

Les Flops

Le Paris FC lâché par le Top 2

C’est officiel depuis samedi soir même si cela ne faisait plus beaucoup de doutes auparavant : le Paris FC devra passer par les play-offs pour la troisième fois en quatre ans pour espérer monter en Ligue 1, ce qui n’a pas réussi au club de la capitale jusqu’ici. A la fin de l’hiver, le PFC semblait être l’équipe la plus solide derrière Toulouse, creusant un écart sur la troisième place et remportant les confrontations directes. Depuis, l’édifice a vacillé, en partie à cause des blessures. Le défenseur Axel Bamba semblait d’ailleurs touché à la cuisse au moment de sa sortie contre Valenciennes (1-1) et pourrait allonger la liste d’attente de l’infirmerie parisienne. Contre un candidat au maintien, on n’a pas revu le Paris FC conquérant d’il y a quelques semaines. De l’aveu même de Thierry Laurey, l’équipe n’était pas à la hauteur de ses promesses passées, samedi à Charléty.

Nancy, c’est bien fini

Une très hypothétique incertitude mathématique planait encore jusqu’à samedi soir : il est désormais certain que l’AS Nancy Lorraine évoluera en National 1 la saison prochaine, même si la Ligue de Football Professionnel (LFP) venait à faire rejouer le match interrompu de la 35e journée face à Quevilly-Rouen Métropole. Dans un stade Marcel-Picot à huis-clos, les hommes d’Albert Cartier se sont encore inclinés contre Nîmes (1-3). Pourtant, l’ASNL, loin d’être hors-sujet, a dominé une partie de la rencontre, avant de retomber dans ses travers habituels : une défense qui passe à travers sur un long ballon aérien adverse, absence de marquage sur corner, etc. Des erreurs qui se répètent inlassablement, un silence de cathédrale. On n’était plus très loin d’atteindre le summum de la tristesse.

L’improbable geste de Florentin Pogba

La course à la montée du FC Sochaux a bien failli basculer samedi contre Bastia (2-1). Si les Lionceaux l’ont finalement emporté, ils ont bien failli voir leurs efforts annihilés par le but contre son camp de Florentin Pogba. A des niveaux de compétitions plus modestes que la Ligue 2 et sur des pelouses moins parfaites que celle du stade Bonal, on préconise régulièrement aux joueurs de ne jamais « cadrer » une passe en retrait. Chez les professionnels, les coachs insistent plus régulièrement sur la « prise d’information ». Or, le défenseur franco-guinéen ne regarde pas un seul instant la position de Maxence Prévot avant d’expédier le ballon dans le petit filet. Le FCSM ne pourra plus se permettre ce genre d’incartades lors des échéances fatidiques qui l’attendent.

Photo ©Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications