Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Philippe Hinschberger (Amiens) : « A un moment donné, j’aurais peut-être dû tout stopper et faire ma dernière année au GF »

Ma Ligue 2

Grenoble et Amiens se rencontrent au Stade des Alpes pour la première fois depuis le transfert de l’entraîneur Philippe Hinschberger, qui a fait la polémique. Ce dernier pense que ce sera un plaisir de retourner au GF38 et de revoir les acteurs du club, malgré l’animosité que certains supporters pourraient avoir envers lui. Amiens est actuellement 11e en Ligue 2, alors que Grenoble est 14e. Un petit point sépare les deux formations.

A lire aussi >> Ligue 2 – Jessy Benet (Amiens) est soulagé de voir Grenoble maintenu

« Je le dis, cela a été un déchirement de partir […], mais j’ai le droit de faire mes choix. Si on me propose de meilleures conditions de travail, un salaire un peu supérieur, même si je ne suis pas parti pour ça, je serais bête de refuser. Si j’étais resté et qu’on avait fini 15e, on m’aurait dit que c’était la saison de trop. Ce qui est le plus gênant, c’est l’imbroglio autour de mon départ avec l’arrangement financier entre Grenoble et Amiens. Cela a trop traîné et ça m’a vraiment gêné. A un moment donné, j’aurais peut-être dû tout stopper et faire ma dernière année au GF. Je n’aime pas être au centre des polémiques comme ça. »

«Je ne vois pas pourquoi je serais mal accueilli. On a fait trois belles saisons. J’ai donné les explications de mon départ du GF. Et il faut reconnaître que les faits m’ont donné raison. Je vais retrouver les gens dans toutes les composantes du club avec grand plaisir. S’il y en a un qui peut m’en vouloir c’est le maire de Grenoble… »

A lire aussi >> Grenoble – Philippe Hinschberger explique les raisons de son départ et remercie les supporters

« Je ne crois pas avoir dit une infamie. J’ai juste répondu à une question en disant qu’Amiens était plus propre que Grenoble. Il n’y a rien de méchant là-dedans. Je dis tout haut ce que chaque Grenoblois pense tout bas. Idem pour les conditions d’entraînement, qui sont meilleures à Amiens. C’est factuel. Si certains sont blessés, c’est la vérité qui blesse. »

Source : ledauphine.com

Crédit photo : Johnny Fidelin/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications