Téléchargez notre application Ligue 2

Dunkerque – Romain Revelli : « Il manque au quotidien de se faire bien plus mal, et tous ensemble »

Championnat

Après une très belle série en octobre, Dunkerque est retombé dans une spirale plus négative et a rebasculé en 19e position comme relégable. La mission s’annonce difficile contre Auxerre (4e) ce samedi (19h) dans le cadre de la 18e journée de Ligue 2. Avant cette rencontre, l’entraîneur Romain Revelli attend encore plus d’investissement de la part de son groupe pour aller chercher des résultats positifs.

A lire aussi >> Dunkerque – Romain Revelli : « Renverser la table, se remettre en question »

« Depuis cette défaite à Amiens, il y a eu beaucoup de réflexion. A travers les paroles, les actes, de trouver le meilleur moyen de se remettre en questions. On avait dit après Ajaccio (défaite 1-0) qu’il faudrait une grosse remise en questions. Et quand on fait ce match à Amiens… c’est qu’elle n’a pas été faite. Au-delà des systèmes de jeu etc, ce qui ressort de cette défaite, c’est qu’on manque de caractère. A partir de là, on a un groupe de joueurs gentils. Maintenant, il faut beaucoup plus d’exigence au quotidien, on n’arrête pas de leur dire dans l’entraînement invisible, l’agressivité sur les coups de pied arrêtés… Il faut plus de caractère. Collectivement et individuellement, on voit que la remise en questions n’est pas faite. La réaction contre Auxerre et les choix nous feront dire si les messages et les choix passent bien. Il faut de la force mentale, le championnat est dur. Il faut se mettre en état de guerriers collectivement et individuellement, c’est notre priorité à régler ! L’adversaire ne nous laisse jamais de répit. Je dois les aider à faire cette remise en questions, avec des garçons qui vont venir s’asseoir à-côté de moi. C’est chaotique, mais c’est le seul moyen. Le match d’Auxerre livrera ensuite sa réponse. La qualité au niveau des joueurs, on l’a. Mais il manque au quotidien de se faire bien plus mal, et tous ensemble. (…). Je suis très très loin de lâcher ! Je vais faire les choix qui s’imposent. Contre Amiens, certains joueurs ont fait un match amical… Je ne sais pas s’ils l’ont fait par mauvais esprit ou à cause de la pression… Mais on s’est fait enfoncer. »

Crédit photo : Federico Pestellini/Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications