Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Face à Caen, Toulouse peut s’envoler

Championnat

Dernière équipe invaincue en Ligue 2, le Toulouse FC a passé un week-end paisible dans son canapé en regardant les prestations de ses poursuivants. Sochaux et Auxerre se sont neutralisés (0-0) vendredi soir. Le lendemain, Ajaccio chutait chez son voisin et rival bastiais (0-2). Ce soir, les Violets reçoivent le Stade Malherbe de Caen pour le dernier match de la 10e journée (20h45/beIN Sports). Les hommes de Philippe Montanier ont l’occasion de creuser un écart substantiel sur la concurrence : en cas de victoire ce soir, le TFC comptera six points d’avance sur son nouveau dauphin, Sochaux. Dans un Stadium qui semble imprenable cette saison, le Stade Malherbe de Caen va devoir créer la surprise contre une équipe « largement au-dessus », de l’aveu même de l’entraîneur normand, Stéphane Moulin. Ce défi n’arrive pas spécialement au meilleur des moments pour le SMC qui n’a remporté aucun de ses cinq derniers matches.

La clé du match : Mendy face à l’armada violette

En termes de puissance offensive, la balance penche clairement en faveur de Toulouse. Les Violets ont déjà inscrit 20 buts (Auxerre, deuxième attaque, n’en est qu’à 16), soit plus de deux par match en moyenne. Le Stade Malherbe de Caen n’en est même pas à la moitié, avec 9 buts marqués depuis le début de saison. Les Normands n’ont fait trembler les filets que deux fois en un mois. Les armes offensives toulousaines sont légions et variées. Rhys Healey (5 buts) en point d’appui et Ado Onaiwu (5 buts) dans un rôle polyvalent en partant d’une aile sont les principaux scoreurs. Gare également à Nathan Ngoumou, auteur de trois réalisations en sortie de banc et qui pourrait alourdir la tâche de la défense caennaise dans la dernière demi-heure. L’ensemble pourra compter sur les services de Van den Boomen (6 passes décisives) et Dejaegere (4) ou encore les ouvertures plus lointaines de Spierings (2), les centres de Desler… L’équation a de quoi alimenter Stéphane Moulin en maux de tête.

Néanmoins, face à la force collective toulousaine, Caen peut compter sur Alexandre Mendy, ni plus ni moins que le co-meilleur buteur de Ligue 2 avec Gaëtan Charbonnier (Auxerre). L’international bissaoguinéen est la principale arme offensive normande, si ce n’est la seule : il a marqué 6 des 9 buts caennais cette saison. A 27 ans, l’ancien Bordelais semble enfin avoir trouvé son rythme dans une carrière émaillée par les blessures et les prêts pas toujours fructueux. Il a déjà dépassé son record personnel de buts sur une saison dans le monde professionnel. La performance est d’autant plus remarquable que Mendy est beaucoup moins servi que ses homologues toulousains. L’absence jusqu’en 2022 de Yoann Court (2 passes décisives), opéré aux adducteurs, est une vraie tuile pour le SMC. Néanmoins, il faut peu d’opportunités à Mendy pour marquer cette année. Toulouse devra se méfier du moindre contre, du moindre ballon qui traîne, particulièrement avec la blessure d’Anthony Rouault, le patron de la défense.

Photo : FEP / Panoramic / Imago

Le duel à suivre : Abdi-Desler

Toulouse et Caen peuvent chacun compter sur deux des latéraux droits les plus offensifs de Ligue 2 : Mikkel Desler et Ali Abdi. Depuis son arrivée cet été, le Danois Desler fait l’unanimité dans la ville rose. Titulaire indiscutable, il n’a pas manqué une minute de jeu depuis le coup d’envoi de la saison. L’ancien Haugesund a délivré deux passes décisives et marqué son premier but en France cette semaine contre Dunkerque (2-0) d’une belle demi-volée. Avec ses montées incessantes, Desler fait même pencher le jeu toulousain à droite. Pour ne rien gâcher, il est artisan de la belle solidité des Toulousains en défense (6 buts encaissés).

A lire aussi >>Ligue 2, Toulouse – Entrée, plat, Desler

Dans le couloir droit caennais, Ali Abdi tentera lui aussi d’apporter un plus offensif. Le latéral tunisien a délivré une passe décisive à l’incontournable Alexandre Mendy cette saison contre Nancy (1-0). Plus qu’un « dévoreur de ligne » ou une machine à centre, Abdi est capable de rentrer dans la surface adverse pour soutenir les offensives de son équipe. Ses 9 réalisations avec le Paris FC l’an dernier en témoignent. Il était aussi régulièrement à la conclusion des actions dans le championnat tunisien. C’est sur une de ses incursions que le SMC avait inscrit un but, finalement refusé, contre Dijon (0-1) au cours de la semaine, à l’origine d’une vive polémique. Entre-temps, la Commission de discipline a donné raison à Ali Abdi, exclu à tort sur cette action pour une simulation inexistante. Il est donc bien disponible ce soir.

La stat’ : Record d’invincibilité en vue pour le TFC

Si le Toulouse FC évite la défaite ce lundi soir, il égalera son record d’invincibilité en début de championnat, soit 10 matches. Les Violets n’ont plus réédité un tel exploit depuis la saison 1981-1982 en Division 2. L’équipe entraînée par Pierre Cahuzac avait terminé championne en fin de saison. Elle n’avait chuté qu’à la 11e journée sur la pelouse du CS Thonon, le principal rival -avec l’OM- du TFC cette saison, équipe dans laquelle figurait Pascal Dupraz.

« Je ne m’intéresse qu’à notre résultat », prévient Philippe Montanier à ce sujet. «Évidemment qu’on est pas insensibles à ce qui  se trame autour puisque l’on fait partie de la même compétition. Mais je n’aime pas les calculs. On joue et on compte après. »

A lire aussi >> Ligue 2 (J10) – Les compositions probables de Toulouse-Caen

Crédit photo : Federico Pestellini/Panoramic/Imago.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications