Téléchargez notre application Ligue 2

Niort – Mikaël Hanouna : « Aujourd’hui, un joueur d’expérience et de qualité ne vient pas aux Chamois »

Mercato

Dans une conférence de presse de fin de saison, le directeur sportif de Niort, Mikaël Hanouna, avait notamment évoqué le mercato à venir pour les Chamois, maintenus après les barrages en Ligue 2. Pour l’instant, le club des Deux-Sèvres compte quelques départs de joueurs en fin de contrat, dont Valentin Jacob à Dijon, mais n’a pas encore lancé son recrutement. Et pas facile d’attirer des joueurs d’expérience, comme l’a confié Hanouna.

A lire aussi >> Ligue 2 – Des précisions sur le tournoi Emiliano-Sala en juillet, avec Caen et Niort en participants

Attirer des joueurs d’expérience? Il faut bien savoir aujourd’hui, où se situent les Chamois Niortais, un joueur d’expérience et de qualité ne vient pas aux Chamois. Premièrement à cause de nos moyens qui ne sont pas si importants que certains autres clubs de L2. Deuxièmement, lorsque l’on fait visiter le club et ses infrastructures, les joueurs ne viennent pas à cause du déficit d’infrastructure que le club connait. Notre marché se situe entre des joueurs de National et des jeunes qui font partie de groupes professionnels de L1 et de L2 qui ne sont pas conservés avec leur club formateur. Nous aimons aussi observer quelques talents en N2 et N3 mais cette saison c’était plus compliqué car très peu de matchs ont été joué et nous n’avons pas pu faire notre travail d’observation comme d’habitude.

Recruter en priorité dans le secteur offensif

Par ailleurs, le directeur sportif a donc également fait le point sur les mouvements à prévoir. “Plusieurs joueurs du club arrivent en fin de contrat et pour la plupart ils sont en fin de cycle, nous avons besoin d’une énergie nouvelle et de nouveauté. Louis Ameka Autchanga, David Djigla, Antoine Baroan et Goduine Koyalipou vont quitter le club. Nous allons ensuite faire le point avec le staff technique pour identifier les différents besoins et la stratégie à mettre en place pour la saison prochaine, on verra en fonction des opportunités du marché ce qui s’offre à nous, tout en mettant bien un bémol sur ce point là car tant que nous n’avons d’idées sur la façon dont nous allons construire notre budget c’est très compliqué de s’engager dans des dépenses importantes. Ce que je peux vous dire en tous les cas, c’est que le secteur prioritaire de notre mercato c’est le secteur offensif.

Source : site officiel des Chamois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications