Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les 38 moments forts de la saison 2020-2021

Championnat

Clap de fin pour la saison 2020-2021 de Ligue 2. Cette édition, qui aura vu jouer les 38 journées contrairement à l’exercice précédent, aura une nouvelle fois été passionnante et excitante à suivre. Pour l’heure, place aux 38 faits qui auront marqué cette saison.

À lire aussi >> Vers un gros rebondissement dans le dossier du passage de la L1 à 18 clubs !

1ère journée : Pau s’incline d’entrée pour sa première en Ligue 2

Pour la première sortie dans l’antichambre du football français de leur histoire, le Pau FC de Didier Tholot s’incline 3-0 face à une solide équipe du VAFC, dont notamment deux buts encaissés après le quart d’heure de jeu. Un revers qui n’empêchera pas Pau de sauver sa peau dans les dernières journées, de manière remarquée.

2ème journée : Match fou entre Grenoble et Toulouse

Voir autant de buts inscrits en Ligue 2 sur une seule rencontre n’est pas commun. Entre le club isérois et le club toulousain, le jeu a tourné à celui qui marquera le plus de buts. Un résultat qui a joué en la faveur du GF38, grâce à une victoire 5-3. Un score qui était déjà de 3-1 à la demi-heure de jeu…

3ème journée : Pour l’AC Ajaccio, marquer c’est gagner

Dans le football, l’essentiel n’est pas de marquer, mais de gagner. Toutefois, scorer  est une composante de la victoire. Ce que l’AC Ajaccio a bien compris lors de cette journée. Dernier club à ne pas avoir inscrit de buts cette saison en Ligue 2, les Ours ont marqué… et gagné, face à Dunkerque (1-0).

4ème journée : Niort goûte à la première place

Être leader en début de saison n’est qu’anecdotique. En l’emportant sur la pelouse du Havre (0-1), les Chamois cumulent dix points possibles sur douze et deviennent leader de la Ligue 2. Ce moment ne sera qu’éphémère, puisqu’il durera que deux journées. Puis viendra le début d’une longue descente aux enfers…

5ème journée : Toulouse et la victoire, 11 mois de disette

La saison dernière du Téfécé en Ligue 1 a été longue, très longue. En effet, les Violets n’ont pas gagné leurs 23 dernières sorties officielles avant cette journée (L2 y compris). Soit 11 mois sans goûter aux joies de la victoire. Une sombre série qui se terminera (enfin) grâce à un succès à domicile face à Auxerre (3-1).

6ème journée : Amiens, une victoire et puis c’est tout

Descendu aux côtés de Toulouse, le club picard a débuté très timidement, en remportant son premier match face à Nancy (1-0). La suite ? Une série de 5 matchs sans victoire, dont trois défaites. Ils retrouveront néanmoins le chemin des trois points la journée suivante.

7ème journée : Sochaux, dernier survivant

Rares sont les clubs à rester invincibles pendant plusieurs journées. Cette saison, c’est Sochaux qui aura été le dernier à être battu. Malgré un score de parité contre Valenciennes (0-0), les joueurs d’Omar Daf tomberont la journée suivante contre Amiens (0-2).

8e journée : Pau, une date historique

Pour une première saison en Ligue 2, la date de la montée est quelque chose de graver à jamais. Mais la première victoire l’est tout autant. En s’imposant avec la manière contre Niort (4-1), les Palois comptent leur première victoire de la saison, mais également dans leur histoire dans ce championnat.

9e journée : Chambly, le vide absolu en octobre

Traverser une mauvaise passe arrive – presque – à chaque équipe, mais Chambly a connu un mois d’octobre noir, à tel point que les Camblysiens n’ont grappillé aucun point sur les douze possibles. Une période d’autant plus délicate au vu des statistiques, avec 11 buts concédés pour seulement 2 inscrits. Le mois suivant aura été davantage plus positif.

10ème journée : le Paris FC distance ses concurrents

À la suite de sa victoire face à Dunkerque (0-1), le club de la capitale est premier du championnat… Avec sept unités de plus que son dauphin, Troyes. Une issue qui ne sera pas exactement la même à la fin de la saison.

11ème journée : Mickaël Le Bihan, le véritable serial-buteur

Auteur d’une précédente saison moyenne en Bourgogne, l’attaquant de 31 ans a montré un tout autre visage durant cet exercice. En enchaînant les bonnes performances, l’ancien avant-centre du Havre cumulait déjà 10 buts à la fin de la 11e journée. Un vrai atout pour le club Icaunais en quête de la montée.

12ème journée : Loin de chez soi, et ça ne va pas…

Fait étonnant et réitéré, après la 6e journée, l’ensemble des clubs jouant à l’extérieur ne trouveront pas le chemin de la victoire hors de leur terre. Un élément peu commun en championnat…

13ème journée : Rodez perd des points précieux face à Chambly, concurrent au maintien

Respectivement dernier et dix-huitième avant cette rencontre, ce choc du bas de tableau était important pour les deux équipes afin de se détacher de la zone rouge. Un résultat qui tournera en la faveur de Chambly, qui l’emportera chez lui (1-0), lui permettant de revenir ainsi à hauteur de son adversaire du soir.

14ème journée : Le festival d’Auxerre

Ce n’est pas régulier de voir autant de buts inscrits pour une seule équipe dans un même match. Pourtant, l’AJA s’est bien régalé à l’Abbé-Deschamps face à Niort. Un score sans appel, 6-0, avec un triplé d’un certain… Mickaël Le Bihan. Il s’agira là de la plus grande victoire réalisée cette saison.

15ème journée : l’ACA voit sa série de 5 matchs sans défaite stoppée

Ne pas connaître la défaite pendant plusieurs journées est important pour préserver le moral des troupes. Après avoir enchaîné 5 matchs sans le moindre revers (une victoire, quatre nuls), les Acéistes s’inclineront face à Niort (2-0) avant de connaître une nouvelle belle série par la suite.

16ème journée : Chambly quitte sa place de lanterne rouge

Bon dernier durant 8 journées consécutives, les joueurs de Bruno Luzi renouent avec la victoire en s’imposant face à Guingamp (3-0). Un succès qui fera du bien au groupe camblysien, car il quittera par la même occasion sa place de lanterne rouge, aux dépens de Rodez.

17ème journée : Valenciennes gagne à Niort… par forfait !

C’est une scène pour le moment rarissime en Ligue 2 : la rencontre opposant le VAFC à Niort a été déprogrammée dans les derniers instants à la suite d’une suspicion de COVID-19 du côté des Chamois. La Commission des compétitions de la Ligue avait donné match perdu au club niortais, pour n’avoir pas tout mis en œuvre pour permettre la tenue de la rencontre. Les Chamois qui avaient fait appel devant le CNOSF, ont été déboutés et se sont vu perdre sur tapis vert.

18ème journée : Nancy, une victoire fondatrice et renversante à Valenciennes

Menés 2-0 peu avant l’heure de jeu, à 10 contre 11 à Valenciennes, les Nancéiens auraient pu penser que leur sort dans la rencontre était scellé. Sauf que, dans le football, rien n’est jamais acquis. La preuve en est : les joueurs de l’ASNL réduisaient alors leur écart, jusqu’à inscrire un but en toute fin de rencontre, dans un match qui se sera vu terminer à 10 contre 10. Une victoire qui sera symbolique (3-2) : celle de la première sous l’ère de Gautier Ganaye, fraîchement président du club.

19ème journée : Toulouse, c’est du costaud

Il y a un an presque jour pour jour, le Téfécé évoluait en Ligue 1 et vivait une véritable descente aux enfers. Revenu en L2, le club n’est plus du tout le même, au point d’enchaîner une série de 9 matchs consécutifs sans défaite, grâce à un match nul obtenu sur la pelouse du SM Caen (2-2).

20ème journée : Clermont ne fait qu’une bouchée de Dunkerque

Le début de l’année civile 2021 ne pouvait pas mieux débuter pour les Auvergnats. Candidat à la montée, le CF63 affrontait Dunkerque sur sa pelouse de Gabriel-Montpied. Face à une équipe dunkerquoise à la défense très friable, les hommes de Pascal Gastien en profitaient pour enchaîner les buts. Le score ? 5-0, dont un triplé de Mohamed Bayo, rien que ça. Un 5-0 qui se reproduira plus tard dans la saison à Guingamp, dans le sillage du pouvoir offensif fou du CF.

21ème journée : La fin d’une belle série pour Amiens

Malheureusement, toutes les belles choses ont une fin. Pour les Amiénois, c’est la défaite concédée face au Paris FC (4-2) qui a marqué la fin d’une série de 8 matchs sans défaite (4 victoires, 4 matchs nuls), grimpant ainsi de la 13ème à la 9ème place de Ligue 2.

22ème journée : Troyes et Toulouse prennent de la hauteur

En remportant respectivement leur match, Troyes et Toulouse ont pris plusieurs unités d’avance sur leurs poursuivants. Les Aubois grâce à leur victoire sur Auxerre (3-1), les Toulousains en s’offrant Clermont (3-2). Le premier avec 7 points sur le troisième, et 5 pour le TFC.

23ème journée : Rodez, nul sur nul

À l’image de Nancy la saison passée, Rodez peut se contenter d’être le meilleur dans une catégorie cette saison : le nombre de matchs nuls cumulés. Ainsi, en repartant dos-à-dos avec Dunkerque (0-0), les Ruthénois enchaîneront leur douzième match nul lors de cet exercice. Ils finiront avec 19 matchs nuls, soit un match sur deux !

24ème journée : L’AC Ajaccio remonte la pente

Parfois, il arrive de passer d’un extrême à l’autre en un rien de temps. En repartant avec le point du nul de François-Coty contre Auxerre (0-0), l’AC Ajaccio poursuit ainsi une belle série avec 10 matchs pour une seule défaite (dont 6 victoires). Il en sera tout autre en suivant, puisqu’ils enchaîneront 4 défaites sur les 5 matchs d’après.

25ème journée : Caen, une première victoire en 2021 en Ligue 2

L’attente aura été longue pour Malherbe et ses supporters. Auteur d’un début d’année civile plus que difficile, les Normands ont mis fin à leur disette de victoires après le succès face à Niort sur la plus petite des marges (1-0), signant ainsi leur première victoire en 2021.

26ème journée : Derrière, c’est solide pour le PFC

En s’offrant une victoire à Charléty contre Châteauroux (1-0), lanterne rouge, grâce à un but d’Ali Abdi, le Paris FC ne le sait pas encore, mais cette soirée sera le début d’une belle série de 5 clean-sheets consécutifs. Le tout en remportant 4 rencontres sur 5. Une solidité défensive qui ne sera que temporaire.

27ème journée : Pau, l’incroyable transformation

Pour sa première saison en Ligue 2, tout n’a pas été rose pour les Palois : ils ont dû cravacher pour cumuler des points. Auteur d’une phase aller très timide et timorée, la phase retour à quant à elle été une véritable bouffée d’air frais. En remportant de précieux points contre le Havre (2-0), les coéquipiers de Victor Lobry ne goûteront plus qu’à une seule reprise le goût amer de la défaite… sur les 11 prochaines journées !

28ème journée : Valenciennes l’emporte face à Toulouse… avant de tomber à plusieurs reprises

Lors de cette journée, le VAFC reçoit Toulouse et le club compte bien prendre des points face à une formation du haut de tableau. C’est en effet ce qui se passera, grâce à un unique but signé Baptiste Guillaume (1-0). Mais les journées suivantes seront plus ternes : uniquement deux victoires sur les 10 dernières journées, avec 6 revers au compteur. Une fin de saison en roue libre.

29ème journée : Le léger réveil de Dunkerque

Le temps passe et les journées filent à une vitesse grand V. Promu cette saison en Ligue 2 après 24 années d’absence, Dunkerque traverse une mauvaise passe, avec 7 matchs sans le moindre succès. Une série qui sera rompue grâce à un succès acquis sur sa pelouse contre Niort (2-0).

30ème journée : La passe douloureuse de Chambly

Enchaîner les revers est loin d’être un moment agréable. Mais stopper cette dynamique a toujours une saveur particulière. Chambly en est le parfait exemple : en retrouvant le chemin de la victoire à domicile face à l’AC Ajaccio (2-1), les Picards mettent ainsi un terme à 7 matchs sans victoire, avec uniquement 2 buts inscrits, pour 18 concédés sur cette même période.

31ème journée : Niort, la lente chute vers la zone rouge

En réalisant un bon match nul face à Clermont (0-0), Niort l’ignore mais sa fin de saison sera loin d’être mémorable : les 7 prochains matchs ne rapporteront pas plus d’un point par match. Pire même, le club ne marquera qu’à deux fois pour 14 buts concédés. Des résultats qui leur coûteront cher à la fin de saison.

32ème journée : Guingamp, la métamorphose

Dix-huitième et actuel barragiste, Guingamp est en grosse difficulté cette saison. Avec un nouveau revers, concédé contre Troyes (1-0), les Costamoricains pourraient un peu plus perdre confiance dans le sprint final pour le maintien. Toujours est-il que cette défaite sera synonyme d’un véritable électrochoc pour le groupe guingampais. En effet, ils termineront la saison sans concéder la moindre défaite, et surtout en ne concédant qu’un but sur ses 7 matchs. Un réveil splendide qui tombe à pic, leur permettant de finir 9e.

33ème journée : Retraité depuis 4 ans, Vincent Planté dépanne pour Chambly

C’est une scène rocambolesque qui s’est déroulée du côté de Chambly, en fin de saison : alors que le club picard mène 2-0 sur la pelouse de son voisin Amiens, le gardien titulaire du soir, Xavier Pinoteau, se blesse en pleine rencontre. Face à la cascade de blessures au poste de portier (Killian Le Roy, Simon Pontdémé), c’est l’entraîneur des gardiens Vincent Planté, retraité depuis 4 ans, qui a dû renfiler les gants pour garder les cages. Une expérience qui se renouvelera lors des prochaines journées.

34ème journée : La Berri descend en National 1

Auteur d’une saison très compliquée, Châteauroux dispute une rencontre cruciale pour son maintien en Ligue 2 face à Rodez. Et malgré un match nul (1-1), la relégation est actée puisque, mathématiquement, le club ne peut plus se maintenir à cet échelon. Il s’agira là du premier club au sort officiellement scellé.

35ème journée : Un an après sa descente, Toulouse assuré de jouer les play-offs pour la montée

Descendre pour mieux rebondir. C’est probablement la devise de Toulouse cette saison. Grâce à ses belles performances, l’équipe de Patrice Garande parvient à obtenir, a minima, un ticket pour les play-offs à l’issue de la saison, suite à son match nul face à Pau (2-2).

A lire aussi >>Chambly – Vincent Planté, Fifa, Caen et le maintien : encore une dinguerie d’histoire en Ligue 2

36ème journée : Grenoble cède pour la première fois à domicile

Il a fallu du temps pour faire vaciller le GF38 au Stade des Alpes. Malheureusement, lors de l’avant-dernière réception sur la saison régulière, les Isérois craqueront face à une solide équipe de Clermont (1-2), venu grappiller des points pour monter directement dans l’élite. Une invincibilité remarquable qui a le don d’être soulignée.

37ème journée : Clermont très proche d’une montée historique, Troyes champion de L2

Longtemps devant au classement, Troyes affrontait Dunkerque, qui lutte pour le maintien, au Stade de l’Aube dans un match à l’enjeu crucial pour lui : le titre de champion de Ligue 2. Un score qui se soldera par un succès 2-0 des Aubois, remportant ainsi le titre tant attendu, synonyme de montée directe dans l’élite dans le même temps. Son dauphin, Clermont, profitait aussi de sa différence de buts avantageuse avec Toulouse (+8), troisième, pour potentiellement enfoncer le coche. Chose faite avec une victoire 3-1 à domicile face à Sochaux, pour disposer de trois points d’avance à une seule journée de la fin. Un pas de plus vers un accès à l’élite historique !

38ème journée : Caen se sauve in-extremis, Chambly en N1 et Niort barragiste

Au terme d’une folle dernière journée de Ligue 2, l’enjeu principal se situait en bas de tableau, avec plusieurs clubs en danger, à l’image de Chambly, Caen, Niort et Dunkerque. Une soirée riche en émotions sur chaque pelouse, comme à Caen, où le club s’est sauvé sur le gong grâce à une victoire face à Clermont (2-1)… Plongeant ainsi les espoirs des Camblysiens de disputer les barrages pour le maintien, et donc directement relégués en N1. À l’inverse, Niort, à la peine depuis plusieurs journées, a fait face à son destin en s’inclinant contre Guingamp (0-2), les plaçant ainsi barragistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications