Téléchargez notre application Ligue 2

Chambly – Vincent Planté, Fifa, Caen et le maintien : encore une dinguerie d’histoire en Ligue 2

Championnat

Seuls les vrais savent, et seuls les vrais doivent jouer avec Chambly sur Fifa 21. Mais les gaïmeurs fous qui se risquent à ce choix ont eu une sacré surprise avec le club de Ligue 2, ces dernières heures. L’apparition savoureuse, suite à celles effectuées en vrai, de Vincent Planté dans le jeu vidéo (en ligne, semblerait-t-il après recherches). Après son retour dans les cages du FCCO à 40 ans, l’entraîneur des gardiens, et désormais joueur à nouveau, n’en finit plus d’impressionner. Encore excellent et décisif ce samedi soir, lors de la cruciale victoire des camblysiens pour le maintien face à Pau (1-0), l’ex-portier de Caen vit une fin de saison hors du temps.

A lire aussi >>Chambly – Vincent Planté : « On s’autorise une finale à Paris »

« C’est une histoire incroyable. Deux gardiens sont out, et Xavier Pinoteau s’est blessé au mollet en première mi-temps, il ne pouvait pas reprendre après la pause. J’ai dû assurer l’intérim, mais c’est juste mon rôle. C’est assez particulier, quand on prend sa retraite, même si je joue de temps en temps avec la réserve ou l’équipe C de Chambly. Ca reste un match professionnel. J’ai eu une grosse pensée pour ma famille et mes amis. » racontait le coach après la victoire contre Amiens, (2-0) où il était donc entré en jeu par la grâce d’une licence amateur conservée, et de la malheureuse blessure de Pinoteau.

Vincent Planté, Chambly et Caen, l’amour, même à distance…

Une drôle d’histoire, qui s’arrache à toute temporalité, puisque le gardien retrouve aussi dans cette lutte pour le maintien le Stade Malherbe, où il a évolué pendant six années. De 2003 à 2009, dans un amour jamais caché : « Le Stade Malherbe, c’est vrai que c‘est mon club de cœur, avec lequel j’ai vécu de belles choses. Maintenant voilà, aujourd’hui j’appartiens à Chambly, pas au Stade Malherbe. Je suis vraiment désolé pour eux si jamais ça doit descendre. Nous notre objectif est le maintien, eux c’était la montée au départ, ils jouent le maintien avec nous, bon courage à eux, et bonne chance pour nous. »

Des trajectoires qui vont peut-être se croiser cette saison pour les deux clubs, alors que les chemins de l’ancien chouchou de d’Ornano et Caen s’étaient eux éloignés. Quelque part, dans cette lutte pour le maintien, le gardien renoue avec son amour de jeunesse. Avant peut-être de le voir le quitter à nouveau, pour d’autres régions, et des pays tissés de perles de pluie… Le football, quand il s’agit de maintien, n’est pas un domaine où l’amour est roi. Sauf avec Vincent Planté, éternel sur les terrains, et d’une classe absolue en-dehors.

Crédit photo : JB Autissier / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications