Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

SM Caen - 29 juin 2020 Dorian Waymel 0 commentaire

Caen – Les deux plans prévus pour passer devant la DNCG ce jeudi

Le SM Caen est dans une période de flou concernant son avenir. En coulisses, les dirigeants et les actionnaires s’activent pour tenter de remettre à flots un navire qui arrive bientôt à sec au niveau financier. Après son passage devant la DNCG, Malherbe a jusque ce jeudi pour présenter son plan d’actions pour la saison 2020-2021. S’il ne convient pas au gendarme financier du football, le club normand pourrait être rétrogradé administrativement de Ligue 2 en National 1 en première instance…

A lire aussi >> Caen – Caleb Zady Sery opéré et absent plusieurs semaines

Selon Ouest-France, les Caennais ont prévu deux plans pour éviter pareille sanction. Le plan A est diligenté par Pierre-Antoine Capton. Le producteur est accompagné d’investisseurs américains et permettrait l’injection de 20 millions d’euros dans le club. Capton ne deviendrait alors pas actionnaire majoritaire, mais aurait ensuite la priorité sur la cession des parts du club en cas de future revente. Reste désormais à convaincre les membres du SMC 10 (13 actionnaires qui détiennent 80% du club) lors de négociations qui s’annoncent serrées pour que des garanties soient apportées à la DNCG dès jeudi.

Un plan B avec une recapitalisation en interne

Si le plan A n’est pas prêt à temps, le plan B consisterait à une recapitalisation en interne. Ouest-France annonce que les actionnaires pourraient remettre 4 millions d’euros au pot, avec l’apport supplémentaire du PGE (prêt garanti par l’Etat) plus la vente de joueurs. Un montant qui serait estimé au total à 12 millions d’euros par les dirigeants normands. Reste à savoir si la DNCG serait de cet avis, surtout concernant la partie vente de joueurs… Le plan B permettrait donc d’aller au terme de la saison 2020-2021, mais l’été prochain, il faudrait encore trouver de l’argent si les pertes structurelles restent identiques sans montée en L1. En cas d’échec lors du prochain passage devant la DNCG, Caen passerait alors en appel aux alentours du 15 juillet et n’aurait, cette fois, plus le droit à l’erreur pour rester en L2.

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport