Nathalie Boy de la Tour (LFP) : « J’appelle à une réforme de la gouvernance » du foot français

Championnat

La crise du Covid-19 qui a frappé la France a entraîné une décision exceptionnelle avec l’arrêt définitif des championnats le 13 mars dernier après la 28e journée de Ligue 2. Mais pendant de longues semaines, la cacophonie et les recours se sont multipliés entre différents présidents de clubs de L1 ou de L2, concernant les relégations ou le fait de jouer les barrages. A la tête de la LFP, Nathalie Boy de la Tour en appelle à une réforme de la gourvernance du foot français dans l’Est Eclair, et assure n’avoir aucun regret des décisions prises par la Ligue.

A lire aussi >> Amiens – Bernard Joannin ne désarme pas et accuse la LFP d’avoir « établi un dossier à charge »
A lire aussi >> Ligue 2 – Le calendrier général 2020-2021 entériné !

« Cette crise était tellement exceptionnelle, inédite, inattendue, qu’il a fallu trouver des réponses à des questions qui ne s’étaient jamais posées. Il nous a fallu nous adapter en permanence, notre rôle a été de trouver la réponse la plus responsable dans un moment où l’émotion était très forte. Je n’ai pas l’habitude d’avoir des regrets. Nous avons agi en responsabilité. Maintenant, nous regardons vers l’avant (…). J’appelle à une réforme de la gouvernance depuis le début de mon mandat (en 2016). La crise n’a fait que mettre en lumière la lourdeur de notre gouvernance, qui comporte un mille-feuilles d’instances. Ce système ne nous permet pas d’être aussi agiles et efficaces que nous devrions l’être. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications