Ma ligue 2 - 100% Ligue 2

Le premier site 100% Ligue 2

Profitez d'une navigation sans publicités !

S'abonner à Maligue2

Nos actualités

Championnat - 31 mai 2020 Dorian Waymel 1 commentaire

Ligue 2 – Des finales de coupes, des amicaux en juillet… et les barrages dans tout ça ?

Il n’est pas question ici de revenir sur l’arrêt définitif des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 décrété dès la fin avril par la LFP. Si ailleurs en Europe le football reprend ses droits petit à petit, nul ne sait aujourd’hui quelles seront les conséquences à l’avenir. La Ligue a fait son choix, suivant les consignes et recommandations du gouvernement. Avec cette décision tranchée, se posait alors la question fatidique : que faire du classement établi après 28 journées (27 en L1) ? Le CA de la LFP a décidé d’acter les différents classements en appliquant à la lettre le règlement, soit deux montées et deux descentes directes de la L1 vers la L2, et de la L2 vers le N1.

A lire aussi >> Intérêt supérieur, cohérence, calendrier…les raisons du refus du Comex de la FFF d’une Ligue 2 à 22 clubs

La 3e place de L2 a moins de valeur que la 18e de L1 ?

Seulement voilà, pourquoi le règlement dans ce cas a-t-il été modifié, avec l’annulation pure et simple des play-offs et barrages d’accession ? La question des barrages reste toujours sans aucune réponse à l’heure actuelle. Avec leurs 3e, 4e et 5e place en L2, Ajaccio, Troyes et Clermont auraient dû s’affronter, avant de voir le vainqueur des PO être opposé à Nîmes (18e de L1). Les accessits de L2 ont-ils alors moins de valeur que la 18e place de l’élite ?

En bas, Niort aurait dû jouer sa place contre Boulogne (3e de N1). Si le Comex de la FFF a retoqué le choix de l’AG de la LFP de passer la L2 à 22 clubs et de sauver Orléans et Le Mans dans “l’intérêt supérieur du football“, la Fédération (et la Ligue) n’ont en revanche pas voulu annuler les finales de Coupe de la Ligue (LFP) et de Coupe de France (FFF). Pourtant, la saison 2019-2020 était officiellement terminée, non ? Et si elle ne l’est pas, alors dans ce cas, pourquoi ne pas suivre les règlements, et faire jouer les barrages ?

A lire aussi >> Ligue 2 – Les matchs de barrage les plus fous depuis 2016

Des matchs amicaux sont autorisés en juillet… mais pas de barrages

Aujourd’hui, les requêtes des clubs qui rêvent encore d’accéder à l’étage supérieur semblent légitimes. D’autant que le silence des instances est assourdissant face à cette situation. Aucune justification n’est venue entériner le choix de zapper complètement ces barrages. Si des finales de coupes peuvent se tenir, alors pourquoi pas les play-offs ? Aujourd’hui, on sait même que les matchs amicaux vont être autorisés à partir de juillet. Alors pourquoi pas les barrages ? Preuve du flou artistique qui règne sur cette question, la tenue du barrage L2-N1 devait être examinée par l’AG de la LFP le 20 mai. Résultat ? Pas un mot à ce sujet. Le Comex de la FFF du 27 mai n’a pas daigné non plus se pencher sur la question, qui concerne pourtant directement Boulogne, l’un de ses pensionnaires en N1…

Calendrier, effectifs… les limites à la tenue de barrages

Pourtant, des arguments existent pour ne pas faire jouer ces barrages. Les organiser en juillet pourrait provoquer un changement de division brutal à l’approche de la saison 2020-2021. Aujourd’hui, Nîmes et Niort sont logiquement tournés vers la préparation de la saison prochaine dans leur division, et une descente à l’issue d’un barrage pourrait avoir de lourdes conséquences, sans avoir le temps de se retourner pour préparer cette relégation. Dans le sens inverse, une montée de dernière minute se digère beaucoup plus facilement. Demandez au Paris FC, repêché à la place de Bastia en dernière minute en Ligue 2 en 2017, et qui avait ensuite enchaîné une belle saison avec Fabien Mercadal.

Autre argument contre les barrages : celui d’effectifs chamboulés par les fins de contrats et les fins de prêts au 30 juin. Sauf dérogations, les équipes n’auraient sans doute plus grand chose à voir avec celles qui auraient terminé la saison fin mai. Dès lors, difficile d’organiser des barrages qui auraient encore du sens, à moins de pouvoir les faire jouer avant cette date… Il est clair que l’espoir pour Ajaccio, Troyes, Clermont et Boulogne d’avoir leurs chances de monter s’éloigne un peu plus chaque jour. Une situation qui aurait sans doute méritée plus de réflexion dès le départ de la part de la LFP. Balayer un pan de son règlement entier d’un revers de main et sans dire un mot revient aujourd’hui à penser que ces play-offs et ces barrages n’ont finalement que très peu de valeur aux yeux de la Ligue…

1 Commentaire

  • Anto Santini dit :

    Comme vous dites si bien :” les barrages n’ont aucune importance aux yeux de la ligue …..” Tout dépend qui sont les clubs concernés par les play-off , car si d’aventure Le Havre ou l’EAG étaient de ceux-là , peut-être que notre chère ligue y aurait porté un regard différent ; ne pensez-vous pas ??

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ref Store
Winamax
MonPetitGazon
EcoFoot
Metro-Sports
Paris Sportifs Canada
Sites de paris sportifs
LiveFoot.fr
Imagesport