Le premier site 100% Ligue 2

Nos actualités

Berrichonne Châteauroux - 30 août 2017 Dorian Waymel 0 commentaire

L’oeil de… Julien Chaput: « Karine, l’amour du maillot ! »

Pour notre chronique hebdomadaire, Julien Chaput, journaliste de beIN Sports sur la L1, L2, Ligue des Champions et Ligue Europa, nous parle aujourd’hui du périple de Karine, unique supportrice de La Berrichonne de Châteauroux venue encourager ses joueurs à Bonal lors de la victoire 5-1 du promu à Sochaux.

L’Amour du maillot !

« Pour le compte de la 5e journée de Domino’s Ligue 2, la Berrichonne de Châteauroux se rendait à Sochaux, invaincue depuis le début du Championnat. Les Berrichons ont pu compter sur le soutien indéfectible de Karine.

Julien Chaput en compagnie de Sofiane Khadda et Karine.

Seule dans le parcage visiteurs, Karine assiste au très bon début de match de ses protégés et se dit qu’elle a peut-être bien fait de faire tout ce périple : « Je suis originaire de Châteauroux mais j’habite à Bordeaux. Je suis donc venue de Gironde. Je pose mes congés en fonction des matchs de la Berrichonne« . Après seulement cinq minutes, la Berri ouvre le score grâce à un but contre son camp d’Adolphe Teikeu. Le début d’une folle soirée pour l’irréductible supportrice, car dans la foulée, Teikeu est expulsé. S’en suit alors un match complètement fou. Sidy Sarr s’offre un doublé (28e, 32e), Châteauroux mène 3-0 à la pause.

En seconde période Sochaux tente le tout pour le tout, Ruiz réduit l’écart d’une magnifique reprise de volée sur laquelle Mouez Hassen ne peut rien faire (68e 1-3). Les hommes de Jean-Luc Vasseur profitent ensuite des espaces. Nama Fofana entré en jeu à la 82e inscrit, lui aussi, un doublé (84e, 87e) qui met les Berrichons définitivement à l’abri. Victoire 5 buts à 1. Sous l’impulsion de leur coach les Castelroussins vont un à un remercier leur supportrice du soir et décident même de la faire venir avec eux jusque dans les couloirs de Bonal. À la sortie du vestiaire Karine s’en donne à cœur joie et réalise des selfies avec tous les joueurs. Certains lui offrent leur maillot en guise de récompense « Je ne sais pas encore qui m’a donné son maillot, je n’ai pas eu le temps de regarder, c’est incroyable ce que je vis !« 

Les dirigeants Berrichons lui proposent de rentrer en avion avec l’équipe : « C’est gentil mais ma voiture est sur le parking. » Plusieurs heures de route attendent cette fan de la Berrichonne pour rentrer sur Bordeaux, de quoi se refaire le match plusieurs fois et de se remettre de ses émotions. C’est bien connu, quand on aime on ne compte pas ! »

Par Julien CHAPUT, pour MaLigue2.fr

A lire aussi >>

L’oeil de… Manu Lonjon : « Je suis Clermontois »

Laisser un commentaire

Nos partenaires

Ligue de Football Professionnel
LiveFoot.fr
http://www.nordsports-mag.com/
Eco Foot
Super Football Club
Image sport