Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Statistiques : Où sont passés les passeurs ?

Championnat

Avec quatre passes décisives, Jean-Philippe Krasso domine le après 15 journées le classement des passeurs décisifs de Ligue 2. Également meilleur buteur avec huit réalisations (à égalité avec le Sochalien Sissoko), l’attaquant de Saint-Étienne est logiquement le joueur le plus décisif du championnat. Néanmoins, il pointe assez loin des références de l’année dernière. Après 15 journées de l’exercice 2021-2022, Branco Van den Boomen (Toulouse) et Youssouf M’Changama (Guingamp) avaient déjà signé huit offrandes chacun.

À lire aussi >> Ligue 2 – Statistiques : Metz champion des interceptions, Saint-Étienne roi des tacles

Cet été, les deux meilleurs pourvoyeurs du championnat sont partis pour la Ligue 1, Van den Boomen montant avec Toulouse et M’Changama étant transféré à Auxerre. Depuis, on peine à trouver des milieux de terrains, capables de prendre leur relève. Derrière Jean-Philippe Krasso, on retrouve beaucoup d’attaquants parmi les joueurs à trois passes décisives : Alfarela (Bastia), Chibozo (Amiens), N’Chobi (Laval), Sissoko (Sochaux), Meissa Ba (Grenoble), Mikautadze (Metz) ou encore Maja (Bordeaux). Quelques latéraux centreurs s’invitent comme Faussurier (Sochaux) ou Evan’s (Pau). Parmi les milieux qu’on pourrait qualifier de « créatifs » ou de « meneurs de jeu » figure le duo sochalien Mauricio-Weissbeck, Iron Gomis (Amiens) ou encore le Lavallois Julien Maggiotti mais, hélas, ce dernier ne devrait plus faire bouger son compteur cette saison.

Les attaquants servis par eux-mêmes

Les passes décisives manquantes sont peut-être à chercher sur coups de pieds arrêtés où personne ne se détache cette saison. Le Havrais Nabil Alioui est le seul joueur du championnat à avoir livré deux offrandes sur cette exercice, avec deux corners transformés par Arouna Sanganté à Saint-Étienne et Gautier Lloris contre Metz. La saison passée, sept joueurs avaient atteint cette barre : Van den Boomen (6), Ravet (3), M’Changama, Benrahou, Boissier, Court et Cornette (2).

À la décharge des milieux de terrain, ces derniers n’ont pas été tant avares de ballons depuis le début de saison et sont un peu mieux représentés au classement des Passes Clés (passes amenant à un tir) :

1 – J. Maggiotti (Laval) : 37 passes clés
2 – S. Salles-Lamonges (Bastia): 35
3 – A. Léautey (Amiens) : 33
4 – B. Boutobba (Niort) : 32
5 – A. Jallow (Metz) : 27
6 – M. Barthelmé (Guingamp) : 24
– J. Livolant (Guingamp) : 24
8 – T. Mauricio (Sochaux) : 23
9 – G Weissbeck (Sochaux) : 20
– Q. Lecoeuche (Valenciennes : 20
– G Mikautadze (Metz) : 20

(chiffres : FootMercato)

On notera par exemple que le troisième joueur de ce classement, Antoine Léautey, a délivré 33 passes clés depuis l’aile droite de l’Amiens SC mais aucune ne s’est avéré décisive. Cette fois, les raisons du déficit sont plutôt à chercher du côté du manque d’efficacité des attaquants picards, criant lors du dernier mois de compétition. Une passe décisive doit savoir se recevoir autant que se donner.

Ultime paradoxe, si les grands passeurs se font rares cette saison, la Ligue 2 est tout de même plus prolifique cette année après 15 journées : 341 buts contre 324. Deux explications possibles : moins d’équipes se reposent sur un véritable chef d’orchestre tel que Van den Boomen cette année. Ou alors, les buts arrivent, mais sur des actions moins construites et des erreurs défensives adverses.

© Photo Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications