Téléchargez notre application Ligue 2

Ancien de Ligue 2 – Lyon s’enfonce mais Lepenant fait son trou

Anciens de L2

Après une saison et demie avec l’équipe première, Johann Lepenant, produit de la formation du Stade Malherbe de Caen a quitté la Ligue 2 pour signer à l’Olympique Lyonnais. Si le club rhodanien a raté son début de saison, le milieu de terrain international U20, lui, a réussi à se faire une place.

À lire aussi >> Ancien de Ligue 2 – Cap franchi pour Frantzdy Pierrot à Haifa

Titulaire indiscutable avec Caen en 2021-2022, vainqueur du tournoi de Toulon avec les Bleuets, Johann Lepenant a encore franchi une étape le 1er juillet avec une son arrivée à l’Olympique Lyonnais. Convaincant pendant les matchs de préparation, le milieu de 19 ans s’est retrouvé titulaire dès la première journée de Ligue 1 contre Ajaccio (2-1) avec une prestation remarquée. « C’est une surprise honnêtement. Quand tu viens de Ligue 2 à 19 ans, tu as besoin de temps pour t’adapter normalement. Il y a encore des points où il doit progresser. Il est très stable », indiquait son nouvel entraîneur, Peter Bosz.

En 15 journées de Ligue 1, le jeune normand compte 12 apparitions, dont neuf titularisations. Des débuts rêvés si l’OL ne pointait pas à la 8e place du championnat, à 10 points du podium et de son objectif de début de saison. La saison de Lepenant aurait pu prendre un mauvais virage en octobre avec le changement de coach, Bosz étant limogé et remplacé par Laurent Blanc. Pour ses deux premiers matchs, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France s’est complètement passé du joueur, en faisant notamment le choix de remonter Thiago Mendes au milieu de terrain. La recrue estivale reviendra rapidement dans la rotation, avec notamment une titularisation face à l’Olympique de Marseille lors de la 14e journée (0-1).

Il comble les failles lyonnaises

S’il se rend indispensable partout où il passe, Lepenant est peu souvent décisif, avec une seule passe décisive au compteur depuis ses débuts en professionnel, un profil de travailleur de l’ombre un peu redondant avec celui de Maxence Caqueret (3 passes décisives et aucun but en 82 apparitions en Ligue 1). « Ce n’est pas le garçon qu’on le voit le plus. Il est bon avec le ballon et peut jouer 6 ou 8. Il jouait dans une équipe de milieu de tableau, donc il n’a jamais eu l’opportunité d’évoluer dans une formation comme Lyon où on a plus l’habitude de dominer. Là, son énergie il pourra la mettre pour porter le ballon vers l’avant. Il a un très gros volume mais c’est encore un jeune footballeur qui va s’acclimater. Il est là pour apprendre », expliquait l’agent de joueur Karim Djaziri au site Olympique et Lyonnais.

En réalité, Johann Lepenant profite peut-être un peu des insuffisances de l’effectif lyonnais dans ce secteur de jeu et notamment des problèmes physiques de Corentin Tolisso, à nouveau blessé à la cuisse et qui n’a plus franchi la barre des 20 matchs de championnat en une saison depuis 2017/2018. Les départs des Brésiliens Bruno Guimaraes et Lucas Paqueta n’ont pas été compensé sur le plan qualitatif. Le plus créatif Houssem Aouar revient à peine, profitant de la volonté de Laurent Blanc de de le relancer. Si le rachat de l’OL par John Textor, un dossier de longue date, se précise dans les prochaines semaines, le mercato hivernal pourrait amener un peu plus de concurrence dans l’entrejeu. En attendant, chaque minute de jeu compte pour continuer de convaincre.

Crédit Photo ©Icon Sport 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications