Téléchargez notre application Ligue 2

Sochaux – Olivier Guégan : « On sait qu’on peut avoir un jeu beaucoup plus léché »

Championnat

Le FC Sochaux a souvent été puni faute d’avoir « tué le match » ces dernières semaines. Lors de la 15e journée de Ligue 2, les Lionceaux ont tenu leur victoire contre Bastia (1-0) mais non sans souffrir dans les dernières minutes. Faute de maîtrise totale, l’entraîneur, Olivier Guégan s’est satisfait des valeurs mentales démontrées par ses joueurs lors de la 15e journée de Ligue 2.

À lire aussi >> Bastia – Régis Brouard : « On a malmené Sochaux mais ça ne suffit pas »

« Je ne pense pas qu’on ait gagné petitement. On est tombé sur une belle équipe de Bastia. La première mi-temps est bonne, avec des choses intéressantes. On aurait même dû être capables de nous procurer plus d’occasions. On a montré d’autres valeurs en deuxième période : des valeurs de cohésion, des valeurs collectives qui sont importantes en Ligue 2. On ne va pas faire la fine bouche et savourer cette huitième victoire en quinze journées. Ce n’était pas voulu de subir autant en deuxième période. Bastia nous a posé des problèmes et on a manqué de justesse technique. Mais je félicite les joueurs, car il faut savoir gagner ces matchs-là. Je pensais que le deuxième but serait nécessaire pour marquer, Bastia ayant des armes sur le plan offensif. Maxence (Prévot) a fait une grosse partie pour permettre de maintenir ce résultat. On sait qu’on peut avoir un jeu beaucoup plus léché. Mais parfois, dans une saison qui n’est pas linéaire, il faut savoir aller à l’essentiel. C’était important de bien finir ce chapitre avant la Coupe du Monde : on a 27 points, on est sur le podium. On aurait parfois pu faire mieux, comme à Annecy, mais la balance penche dans le positif. Maintenant, il va falloir bien négocier cette préparation hivernale pour bien réenclencher sur la grosse vingtaine de matchs qui arrivera. »

Source  : L’Est Républicain

Photo Hugo Pfeiffer/Icon Sport

Vos commentaires :

  1. Ce n’est pas d’un “jeu plus léché” dont le FCSM a besoin mais de réalisme et d’efficacité offensive : 3 des quatre derniers buts marqués l’ont été sur pénaltys dont certains plus que généreux. Et le nombre d’occasions franches se compte sur les doigts d’une seule main face à Metz, QRM, Nancy et Bastia. Sans ces circonstances favorables, nous ne serions plus sur le podium. Des joueurs à vocation offensive peinent à apporter un soutien aux buteurs ; nous constatons régulièrement des recherches d’appui en arrière et de conservation du ballon lorsqu’il faudrait jouer dans la profondeur et prendre des risques. Résultat : une domination le plus souvent stérile qui remet l’équipe adverse en confiance pour aller nous sanctionner et tenter de ramasser le jack-pot. Depuis 3 journées (sauf à Annecy) nous avons échappé à cette issue négative, mais cela ne durera pas. Mr Guégan avait raison lorsqu’il parlait de changer d’état d’esprit : c’est bien de cela qu’il s’agit, pour certains au moins qui visiblement se sont installés dans un petit ronron confortable. Une fois encore nous pensons que l’entraîneur lui-même devrait assumer une plus grande part de risque en donnant davantage de temps de jeux à des joueurs susceptibles d’apporter du dynamisme à ce groupe quand il en manque. Souvenons-nous de ce match de préparation contre le FC Sion où l’équipe type alignée en première mi-temps ne s’était quasiment pas montrée dangereuse malgré son emprise sur le jeu et que l’efficacité est arrivée en seconde mi-temps avec l’intégration des jeunes postulants qui ont fait la différence par la combativité, la prise de risque, la vitesse et les variations dans le jeu et le rythme. Tout ce qui manque à l’équipe actuellement alignée et qui explique, selon nous, ses contre-performances car c’est bien de cela qu’il s’agit, inutile de se raconter des histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications