Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Laurent Peyrelade, le bâtisseur de Rodez

Championnat

Hier, mardi 8 novembre 2022, la collaboration entre le Rodez Aveyron Football et Laurent Peyrelade a pris fin. « A contre amour », comme le titre le communiqué de presse du club sur son site web. La fin de sept années de travail, sept saisons de grands succès et de progression presque constante à l’échelle d’un club qui n’était pas forcément dimensionné pour la Ligue 2, mais qui s’est installé dans le paysage du championnat alors que d’autres clubs aux budgets bien plus importants sont descendus ou ne sont pas parvenus à remonter. Si les résultats récents du club ont eu raison de l’entraîneur, il aura apporté un professionnalisme et un véritable caractère aux différents groupes qu’il a dirigés, permettant à certains de lancer leur carrière dans le monde professionnel, à d’autres de progresser jusqu’à devenir de très bons joueurs de cette division.

A lire aussi >> Rodez – Laurent Peyrelade : « Je n’ai pas discuté avec les joueurs après le match »

Au moment de prendre les rênes du RAF en N2 en 2015, Laurent Peyrelade n’avait jamais été entraîneur principal d’une équipe à ce niveau. Mais son parcours parle pour lui : en quatre ans, le coach du club ruthénois lui permet d’obtenir deux promotions jusqu’en Ligue 2, où il accomplit l’exploit de maintenir son équipe trois saisons de suite. Une première fois (16e place) grâce à l’arrêt du championnat mais avec un rythme plus digne d’un bon « ventre mou » que d’un relégué. Puis avec une 15e place et seulement 11 défaites l’année suivante. Enfin, avec un départ canon en 2020-2021 mais une deuxième partie de saison complètement ratée… avant les trois dernières journées et ces trois succès consécutifs, notamment contre Toulouse et Caen, qui permettent au RAF d’éviter les barrages !

Laurent Peyrelade, c’est aussi l’image d’un entraîneur qui a su se renouveler et qui a fait entrer Rodez dans une nouvelle ère. Le RAF n’est plus simplement vu comme un club « de passage » en Ligue 2, même si ses moyens l’empêchent d’avoir autre chose que le maintien pour ambition. A présent, c’est une équipe difficile à jouer chez qui les adversaires redoutent de se déplacer. C’est sans doute cette série de résultats négatifs (7 matchs sans victoire) à domicile qui a aidé à pousser l’entraîneur vers la sortie. Mais si le Stade Paul-Lignon va pouvoir faire peau neuve et se montrer sous un nouveau jour après la trêve de la Coupe du Monde, c’est en grande partie grâce aux talents de bâtisseur qu’est M. Peyrelade. A présent, il s’agit de trouver la bonne personne pour le remplacer et une chose est sûre, cela ne sera pas aisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications