Téléchargez notre application Ligue 2

Dijon – Daniel Congré : « On ne peut pas dire qu’on joue autre chose que le maintien »

Championnat

Comme la saison passée, les objectifs du Dijon FCO se redéfinissent au fil des résultats. Après neuf journées sans la moindre victoire, le club bourguignon pointe à une inquiétante 16e place de Ligue 2 qui n’invite pas aux ambitions démesurées. Après, le match nul contre Guingamp (1-1) lors de la 14e journée, le capitaine et défenseur central, Daniel Congré était incité de France Bleu Bourgogne.

À lire aussi >> Anciens de Ligue 2 – Jean-Marc Furlan limogé par Auxerre : « Je n’ai eu aucune explication de mes dirigeants »

«  C’est compliqué, si on avait la solution, on aurait réglé depuis longtemps le problème. Il ne faut plus laisser de place aux détails ni au hasard. On sait que les matchs se jouent sur des détails. Les deux buts qu’on prend contre Niort, ce sont des détails, mais on prend deux buts, alors qu’ils n’ont pas d’occasions de tout le match. Contre Guingamp, c’est la même chose, c’est un coup de pied arrêté. On doit être beaucoup plus vigilants, attentifs, concentrés. Ce sont des détails qu’il faut arriver à régler, avec beaucoup plus de concentration, de maîtrise de la part de chacun et ça devrait aller. Mais il faut en faire plus, au niveau de la détermination, il faut qu’on montre beaucoup plus. On a fait des réunions entre nous, entre les joueurs, pour se dire les choses. Je pense que c’est toujours bénéfique, de se dire les choses sans hausser le ton. C’est constructif, ça l’a été. Maintenant, il faut le retranscrire sur le terrain. Tout le monde est conscient de la situation. Il n’y a plus de questions à se poser. Il reste un dernier match avant la trêve pour se racheter […] Quand on regarde le classement, le fait est qu’on est dans les dernières places, pour jouer le maintien. Aujourd’hui, on ne peut pas dire qu’on joue autre chose que le maintien. On espère, bien entendu, que ce sera différent dans quelques matchs, mais aujourd’hui, quand on regarde le classement, il faut se rendre à l’évidence. Maintenant, ça ne reflète pas la qualité qu’il y a dans cette équipe, ça a été souvent dit et peut-être trop souvent dit : on n’a plus le temps de se poser des questions, il faut enfiler le bleu de chauffe et y aller […] On voit que malgré tous les changements, les maux restent les mêmes. Il faut se rendre à l’évidence, ce n’est pas forcément un problème de coach. C’est vraiment un staff très compétent, c’est l’une des rares années où je travaille aussi bien, en tout cas à l’entraîneur.  »

Photo Vincent Poyer/FEP/Icon Sport

Vos commentaires :

  1. Le problème est pourtant très simple: Vous vous prenez pour des Seigneurs et vous n’allez pas au charbon. Vous avez un très beau centre d’entrainement et vous avez gagné un ou deux matchs en début de saison et voilà, vous vous êtes crus arrivés et vous l’avez joué relax !!! Malheureusement en face il y a des équipes qui en veulent et qui vous rentrent dans le lard, et là…, et bien y’a plus personne ! Du vent. Faut vous sortir les doigts et arrêtez de vous prendre pour des starlettes et ça ira beaucoup mieux, allez on y croit. J’arrête là parce que c’est l’heure de la manucure et les “pros” du DFCO vont être trop occupés à choisir la couleur du vernis !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications