Téléchargez notre application Ligue 2

Dunkerque – Le président conforte Romain Revelli en National 1

Championnat

Intronisé entraîneur de Dunkerque à l’été 2021, Romain Revelli n’a pas réussi à maintenir l’USLD en Ligue 2. Pour autant, l’entraîneur détient toujours la confiance de ses dirigeants pour mener à bien la mission remontée la saison prochaine. Dans un entretien accordé au site officiel du club, le président Jean-Pierre Scouarnec explique son choix de ne pas changer le staff technique.

A lire aussi >> Mercato – Déjà deux départs annoncés à Dunkerque

Romain Revelli reste sur le banc

« On m’a souvent reproché une certaine valse des entraineurs que je ne cesse de nier. Des personnes pensent savoir, mais ne connaissent finalement pas ce qu’il peut se passer à l’intérieur d’un club. Bien évidemment, quand une équipe n’a pas de résultats, l’entraîneur, le staff et les dirigeants sont les premiers responsables. Nous en avons fait les frais, cette saison, avec beaucoup d’insultes durant les rencontres et sur les réseaux sociaux. Ça fait partie du jeu, même si, forcément, on préférerait que cela se passe mieux. Après tout, un seul être humain ne peut être responsable de tout. Nous avons eu l’occasion de voir et de juger le travail de Romain Revelli dans une situation très difficile. Nous souhaitons jouer la continuité avec lui car c’est plus facile pour travailler et pour monter une équipe. Désormais, il connait le club. Il a également conscience des différents changements que l’on organise et qui seront en place pour le début de saison et il en est très heureux. À partir de ce moment-là, la direction sportive et Romain Revelli vont monter une équipe capable de jouer les premiers rôles en National 1 car nous désirons, je le répète, remonter le plus rapidement possible. Nous mettrons tous les moyens en œuvre pour y arriver.

Les objectifs la saison prochaine

Il est évident que nous n’avons pas choisi la meilleure saison pour descendre. La descente ne peut pas être jugée légèrement. Elle est pour l’ensemble de l’agglomération très difficile à digérer et à accepter. Nous sommes aidés par Patrice Vergriete, le président de la Communauté Urbaine et maire de Dunkerque, depuis des années. Nous avons un Tribut neuf et on travaille sur un centre d’entrainement et de formation. On ne le remerciera jamais assez de nous aider comme il le fait et nous ne l’avons pas récompensé avec cette descente. On se doit de s’en excuser et de revenir en National 1 avec humilité, sans prôner que parce que nous descendons, nous serons les meilleurs.

Il reste un objectif : la remontée la plus rapide possible. Durant les deux saisons qui vont venir, il n’y aura que deux montées et six descentes, soit huit clubs sur dix-huit qui vont changer. L’année d’après, d’autres clubs professionnels vont une nouvelle fois descendre. Il est donc bien évident, pour des raisons d’expérience et de calendrier, qu’il faut que nous soyons les plus compétitifs possibles dès le début de cette nouvelle saison. Le club se doit de remonter le plus rapidement possible, tout en terminant sa transformation complète en club entièrement professionnel pour être carré à tous les niveaux et ne plus connaître les difficultés que nous avons connu cette année. Ainsi, l’exigence du sportif pourra, dès lors, être la priorité du club. »

Crédit photo : Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications