Téléchargez notre application Ligue 2

Rodez -Pierre-Olivier Murat : « Une fois que le stade sera terminé, on va franchir un gros cap financier »

Actualités

Cela n’a pas pu vous échapper si vous êtes un téléspectateur assidu de la Ligue 2 : le stade Paul-Lignon de Rodez est actuellement en travaux. Les nouvelles tribunes devraient être inaugurées début 2023. Dans un entretien donné à Centre Presse Aveyron, le président du Rodez Aveyron Foot, Pierre-Olivier Murat fait le point sur les infrastructures du club. Il compte beaucoup sur la nouvelle enceinte pour lancer un nouveau cycle de développement du club.

A lire aussi >> Rodez -Pierre-Olivier Murat : « Si quelqu’un n’est pas focalisé à 100% sur le RAF, il faut qu’il parte »

« L’essentiel pour pérenniser le club à ce niveau, c’est le stade. Il s’agit d’un outil de développement économique  très fort. Ce problème est en passe d’être réglé grâce à la mairie de Rodez ,mais il nous faudra aussi trouver des investissements supplémentaires pour développer le club. Une fois que le stade sera terminé, on va franchir un gros cap financier. Et un petit à mi-saison. Cela fait deux ans qu’on refuse des places VIP, qu’on ne peut pas satisfaire nos partenaires, ni les gens avec moins de moyens, en proposant des places avec des prix plus bas. Quand le stade sera terminé, on proposera des tarifs plus accessibles, avec peut-être des places à 5 ou 6 euros. Cette saison, nous avions le plus petit stade d’Europe dans les championnats professionnels. C’était compliqué à gérer et nous ne pouvions pas faire n’importe quoi. On a dû mettre un premier prix un peu haut. »

Par ailleurs, Pierre-Olivier Murat  indique que la somme d’1,5 millions d’euros de la part du font d’investissement CVC sera utilisée pour développer le centre d’entraînement et le centre de formation : « Jusqu’au match contre Caen, on n’a pas pu trop avancer. L’objectif est d’avoir dans un même lieu toutes les équipes qui s’entraînent, des gamins de 5-6 ans aux seniors, chez les garçons comme chez les filles. Il n’y a plus d’obligation (à disposer d’un centre de formation). D’ailleurs tous les clubs n’en ont pas. Mais il y a un manque à gagner, via la licence club. »

Crédit photo ©Anthony BIBARD/FEP/Panoramic/Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications