Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Jean-Marc Furlan est heureux d’avoir réussi à créer une ferveur qu’il n’imaginait pas possible à Auxerre

Championnat

Auxerre peut être en Ligue 1 la saison prochaine, si les résultats du multiplex vont en son sens ce samedi soir. La priorité absolue est de remporter la rencontre contre Amiens pour se donner les meilleures chances de finir à la 2e place de Ligue 2. Jean-Marc Furlan est concentré sur le match et souhaite que ses protégés soient dans leur bulle au moment d’entrer sur la pelouse.

A lire aussi >> Ligue 2 – Ajaccio n’a plus fait tomber Toulouse depuis 2012, Auxerre a toujours battu Amiens à domicile

« Gauthier Hein va s’entraîner cet après-midi, même s’il a pris une béquille sur le quadriceps. Trouillet ne s’est pas entraîné hier mais il va s’entraîner cet après-midi. Le groupe est quasiment complet, sans Camara (ni Jubal, suspendu). »

« Une dernière journée à très fort enjeu ? Certes, mais ça ne dépend pas que de nous. A partir de là, quand tu n’as pas les cartes en main, c’est un peu particulier. Ce qui est important, c’est de se concentrer sur ton groupe, ton équipe essentiellement. Contre Amiens, il faudra avoir beaucoup d’entrain et de dynamisme pour s’efforcer de remporter ce match. Cela aurait été fantastique si ça avait pu ne dépendre que de nous. Mais ce n’est pas le cas. »

« Quand tu es sportif de haut niveau, tu n’es pas un homme lambda. Comment tu te transcendes ? Comment es-tu capable de te mettre dans ta bulle ? C’est un schéma complètement différent. Il faut essayer à la fois de profiter de cet engouement et de cette ferveur que les joueurs ont su créer, et savoir se mettre dans sa bulle pour faire des performances. Quel que soit le sport que tu fais, si tu te laisses polluer par l’environnement, tes performances sont moins bonnes. Ce qui fait vraiment plaisir, c’est d’avoir réussi à créer une ferveur qu’on n’imaginait pas quand je suis arrivé ici. On était choqués de la morosité, et le mot est faible ! Si c’était en permanence comme ça, ça serait le pied ! »

Crédit photo : Stéphanie Grossetete / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications