Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Thierry Laurey appelle à la concentration sur l’aspect défensif et envoie un petit message aux journalistes de Dijon

Championnat

Sur une série un peu plus difficile, le Paris FC doit retrouver le chemin de la victoire à Rodez pour rester au contact de la deuxième place ce samedi (19h) dans le cadre de la 33e journée de Ligue 2. Avant ce déplacement, l’entraîneur Thierry Laurey s’est exprimé en conférence de presse et veut retrouver plus de solidité défensive et de concentration.

A lire aussi >> Paris FC – Julien Lopez, c’est du lourd !

« Warren Caddy va être dans le groupe, ça fera un joueur offensif en plus, c’est intéressant. Surtout dans une semaine à trois matchs en six jours. Diakité a joué avec la réserve, c’est bien qu’il fasse un match entier pour revenir à la compétition sachant qu’on aura besoin de tout le monde. Notre problème, c’est qu’en ce moment on se met une balle dans le pied facilement. Contre Pau, on prend un but par hasard, contre Dijon et Toulouse aussi… C’est un problème de concentration sur l’aspect défensif. L’égalisation sur le 2e but de Dijon, c’est scandaleux. Et je ne parle pas d’arbitrage, je parle de l’aspect tactique. C’est ce qui me rend irrité. On ne peut pas prendre des buts comme ça à tous les matchs. On marque souvent, mais si tu dois marquer 3 ou 4 buts à chaque match, c’est compliqué ! Surtout quand tu manques d’attaquants qui sont blessés… On doit limiter la casse, on doit reconnaître qu’on n’est pas bien sur l’aspect défensif. Nos matchs ne sont pas lumineux, mais on se crée des occasions. Auxerre et Sochaux ont gagné 1-0 ce week-end, voilà, ils ferment la boutique et ils prennent trois points. Nous, non. On laisse open bar. Ce sont des points laissés en route.

On a eu cette période de provoquer cette réussite défensive et on a marqué le plus de points. C’est bien de vouloir attaquer et marquer des buts. Contrairement à ce que disent certains journalistes de Dijon, je suis tourné vers l’offensive. Ce serait bien qu’il entende l’interview comme ça il pourra comprendre (sourire). Mais de temps en temps, il faut être capable de fermer la boutique. Ce sont des situations largement évitables, c’est une histoire de concentration. Rodez ? Je suis surpris de les voir dans cette situation-là. Quand je vois leurs matchs, je trouve que c’est intéressant. Il y a des petites erreurs qui viennent se greffer là-dessus, à l’image de Niort par exemple (1-1) et ça coûte cher. A QRM, ils ont pris des contres (2-0). »

© Photo Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications