Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – QRM-Rodez, gare à la chute

Championnat

Ce week-end, contrairement à la semaine passée, il n’y a pas de duel entre des équipes jouant la montée. La Ligue 2 nous réserve un duel entre équipes menacées, aux très mauvaises dynamiques depuis le début de 2022. Un véritable match de la peur, entre Quevilly-Rouen et Rodez, au stade Robert-Diochon. Espérons que l’enjeu ne tue pas le jeu, car même un match nul ne rendrait service à personne.

A lire aussi >> Ligue 2 – Rodez réussit le plus de centres et corners, beaucoup de déchets à Sochaux

La traversée du désert de Rodez

Mais à la victoire, il y a bien longtemps que le RAF n’a plus goûté ! Cela fait 5 mois, date d’un succès à domicile contre Nîmes (1-0) que Rodez ne gagne pas. Huit matchs nuls et six défaites, voilà le bilan. Sans être totalement largués ni outrageusement dominés, les Aveyronnais n’arrivent plus à s’imposer. Cela peut s’expliquer par le départ d’un joueur tel qu’Ugo Bonnet, parti jouer le maintien à Valenciennes, qui abattait un travail colossal en attaque (malgré le peu de buts et passes décisives).

Orphelin d’un tel élément, Laurent Peyrelade n’a pas encore trouvé la solution pour le remplacer. L’arrivée d’Árni Vilhjálmsson apporte un peu de diversité mais n’a pas été révolutionnaire. Rodez est actuellement 16e attaque de Ligue 2. Les Ruthénois peuvent néanmoins se rassurer avec la 11e défense du championnat (35 buts encaissés), qui leur permet de garder la tête hors de l’eau à la 16e place (33 points) et avec une différence de but correcte, supérieure à celle des 4 équipes de derrière. Avec un calendrier compliqué à gérer (malgré un match abordable contre Nancy, Rodez doit encore affronter le Paris FC, Toulouse, Bastia à Furiani et Caen), nul doute que prendre trois points à Diochon serait un grand soulagement.

Le classement de la Ligue 2 ici

QRM doit absolument se ressaisir

En revanche, il n’y a plus de temps à perdre pour QRM, qui point à la 18e place avec ses 31 points en autant de journées. Une victoire est impérative si les Normands veulent échapper aux barrages, voire à la relégation directe. Certes, Quevilly-Rouen devra encore affronter Nancy et recevra Dunkerque à la 38e journée, pour ce qui sera peut-être une finale. En attendant, ne pas gagner contre Rodez à la maison serait une très mauvaise nouvelle, et un signe que même contre les équipes les moins en forme, QRM n’y arrive pas. Le club a un bilan très similaire à son adversaire du week-end, mais a su gagner au moins une fois depuis le début de l’année civile. C’était aussi à domicile, également contre une équipe menacée de relégation : 1-0 contre Grenoble.

Alors, Fabien Mercadal et ses hommes voudront se raccrocher à ce mince succès et enfin sortir la tête de l’eau. Mais avec 24 buts marqués et 42 encaissés, le promu est la deuxième pire attaque et également la deuxième pire défense de Ligue 2. Évidemment, la panne de Duckens Nazon, qui n’a pas encore marqué en 2022, est un grand problème. Le salut viendra peut-être de son réveil, et s’il pouvait le faire dans un match si important, tout serait alors relancé en bas de tableau.

Crédit photo : Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications