Téléchargez notre application Ligue 2

Caen – Stéphane Moulin : « Zady Sery, c’est quelqu’un qui a de l’or dans les pieds »

Actualités

La patience commence à payer au Stade Malherbe de Caen. Après une première partie de saison parsemée de désillusions et de blessures, le club normand commence se porte beaucoup mieux en 2022. Si les Normands ont accumulé un peu trop de retard pour jouer les premiers rôles de Ligue 2 dans l’immédiat, ça promet pour la saison prochaine, si Stéphane Moulin peut conserver ses meilleurs joueurs. Invité de WAM L’émission, l’entraîneur du SMC s’est exprimé sur les valeurs montantes de son effectif.

A lire aussi >> Caen – Olivier Pickeu : « Le cœur du projet est la formation»

«  Il a fallu redonner une identité à ce club et à cette équipe. On ne pouvait pas effacer ce qu’il s’était passé sur les trois ou quatre dernières années en seulement trois mois. Hugo Vandermersch est revenu de blessure à un bon niveau. Jessy Deminguet est en train de prendre son envol mais je ne suis pas surpris, il avait laissé entrevoir un potentiel et il l’exprime aujourd’hui. Un garçon comme Zady Sery (ndlr, victime d’une double entorse contre Bastia), c’est quelqu’un qui a de l’or dans les pieds. Il faut lui donner la chance de pouvoir s’exprimer et accepter l’idée qu’il ne va pas tout réussir. À mon arrivée, on m’avait vanté les qualités de Johann Lepenant. J’ai vu effectivement un bon joueur mais pas à la hauteur de ce qu’on m’avait dit. Aujourd’hui, il a pris une vraie dimension. Alex Mendy, qui se faisait siffler tout le temps est maintenant le meilleur buteur de l’équipe avec 14 buts. Nuno Da Costa n’avait jamais mis autant de buts sur une saison. »

Par ailleurs, Stéphane Moulin a évoqué la situation de Sullivan Péan (22 ans), gardien de la réserve du SMC, très populaires auprès des supporters depuis son intérim concluant en fin de saison dernière, lors de l’opération maintien : « Je n’ai pas encore évoqué ce cas avec les gardiens. Ils seront au courant des choses avant la presse. C’est une possibilité. Je n’ai pas encore décidé. Je suis toujours très surpris de ce débat qui n’en finit pas. Non pas pour remettre en cause la valeur de Sullivan, mais certaines personnes vivent avec le passé. Quand je suis arrivé ici, j’avais envie de me faire ma propre opinion. Être gardien numéro 1 avec l’objectif de monter, ce n’est pas pareil que d’être lancé dans le grand bain quand on est numéro 2 et que le club n’a plus rien à perdre. »

© Photo Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications