Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les enjeux du multiplex de la 21e journée

Championnat

De neuf rencontres, ce nouveau samedi de Ligue 2 est réduit à seulement cinq affiches à 19 heures en raison du report de quatre matchs à cause du Covid. Pour autant, les occasions de vibrer seront toujours là, avec de l’enjeu en haut comme en bas de tableau dans ce début de deuxième partie de saison ! Place aux enjeux des cinq matchs de la 21e journée.

Toulouse pour reprendre son fauteuil de leader

L’AC Ajaccio n’a pas encore eu l’occasion de reprendre le championnat car ses adversaires sont à chaque fois frappés par le Covid. De ce fait, Toulouse peut de nouveau grimper sur la plus haute marche du podium en cas de succès face au Pau FC. Une belle opposition s’annonce au Stadium entre deux équipes plutôt bien épargnées par le virus. La pelouse n’a heureusement pas trop souffert des inondations du début de semaine qui avait conduit au report de TFC-Nancy lundi soir. Toutes les conditions sont donc réunies pour assister à du spectacle entre deux formations qui n’ont pas pour habitude de bétonner, loin de là.

A lire aussi >> Ligue 2 (21e journée) – Un Toulouse contrarié au défi d’un Pau revigoré

Sochaux pour s’affirmer dans le Top 5

La victoire de Sochaux au Havre (1-0) lors de la 20e journée a créé un premier petit trou avec cinq équipes qui se dégagent devant Le Havre, relégué à quatre points de ce Top 5. De nouveau, Ajaccio et Auxerre ne joueront pas ce week-end, tandis que Paris n’évoluera que lundi soir face au HAC. De de fait, le FCSM peut réaliser une belle opération en cas de victoire devant Caen, et pourrait même devenir leader en fonction du résultat de Toulouse dans le même temps. En face, Malherbe déplore de nombreux absents entre le Covid, la CAN, les suspensions et les blessures. Pour son premier match de l’année, le SMC voudra avant tout chercher à se rassurer.

Nancy veut se donner de l’espoir pour les débuts d’Albert Cartier

L’infime étincelle de l’espoir d’un maintien est encore là à Nancy. Privé de grande première la semaine dernière, Albert Cartier a donc l’occasion de faire ses débuts devant son public à Marcel-Picot. Et la réception du promu Bastia est tout simplement cruciale pour espérer lancer une nouvelle dynamique en 2022 après une première partie de saison cataclysmique. L’affaire sera loin d’être aisée pour l’ASNL opposée à l’une des équipes les plus en formes de ce début d’année, encore en lice en Coupe de France et victorieux de QRM (3-0) lors de la 20e journée…

Dijon et Grenoble : attention danger !

Ce sont deux équipes qu’on n’attendait clairement pas voir si bas dans le classement. Mais quoi qu’en dise Patrice Garande, le DFCO est bien parti dans une mission maintien, loin des ambitions de remontée. La défaite face à Nîmes la semaine dernière a replongé Dijon dans ses méandres et le club va devoir relever la tête. Le déplacement à Rodez n’est pas forcément le lieu idéal pour cela, avec une équipe en plus vexée d’avoir pris 4-0 à Pau et qui retrouve des forces vives après avoir subi une belle vague de Covid.

Du côté de Grenoble, Vincent Hognon a été frustré de louper son premier match à cause du virus. Il vivra donc sa première rencontre officielle sur le banc à l’occasion du déplacement à Guingamp. Et l’urgence est là pour le GF38 qui a rétrogradé au 18e rang et qui va vite devoir se remobiliser. Ce sera encore une fois avec une ligne d’attaque décimée en raison des absences de Diallo (CAN), Anani (suspendu) ou Henen (blessé)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications