Téléchargez notre application Ligue 2

Ajaccio – Olivier Pantaloni : « Dans le jeu, une simulation entraîne un carton jaune, nous c’est 2 matchs de suspension… »

Championnat

L’AC Ajaccio a appris avec stupeur que son défenseur Oumar Gonzalez écopait d’une suspension de deux matchs (dont un avec sursis) mercredi soir de la part de la commission de discipline pour une simulation jugée après le coup de sifflet final contre Grenoble le 21 décembre dernier. Le club corse a publié un communiqué très cinglant où il accuse notamment la LFP de “xénophobie” après cette décision. Plus dans la mesure, l’entraîneur Olivier Pantaloni ne comprend pas non plus cette sanction, comme il l’explique dans Corse-Matin.

« Dans le jeu, une simulation entraîne un carton jaune, nous c’est 2 matchs de suspension… En effet, pour un défenseur, avoir un sursis qui porte sur 10 matchs équivaut à un second match de suspension assuré. C’est une surprise car c’est la première fois que ça arrive et d’autant plus que l’expulsion est décidée alors que le coup de sifflet final a été donné. Il n’y a donc aucune influence dans le jeu. Le rapport parle d’une décision éthique et que Oumar Gonzalez serait coutumier du fait. Mais deux matchs pour cela, ça me paraît énorme d’autant plus que dans le football, il y a des simulations à revendre. Sans citer personne, j’ai l’impression que nous ne sommes pas considérés comme les autres équipes. Maintenant, si c’est une nouvelle politique de la commission, il va falloir l’appliquer aux autres et ça risque de faire tout drôle à certains joueurs dans les grands clubs français. »

Crédit photo : Michel Luccioni/Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications