Téléchargez notre application Ligue 2

Nouveau stade à Nîmes : la préfète du Gard laisse planer le doute

Championnat

Un nouveau caillou dans la chaussure de Rani Assaf ? Contesté par les supporters, comme par le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, le président du Nîmes Olympique compte ses soutiens sur les doigts d’une main ; et il a de la marge. Invitée de l’émission Bonsoir le Gard sur Objectif Gard, la préfète du département, Marie-Françoise Lecaillon, s’est montrée très prudente au sujet des futurs permis de construire pour le futur stade du club de Ligue 2, ainsi que pour la zone commerciale censée l’entourer. Après les considérations archéologiques, le risque d’inondation a été rappelé par la représentante de l’Etat.

A lire aussi >> Nîmes – Un ancien partenaire du club très remonté contre Rani Assaf

« Nous, pour l’instant on suit le projet de stade provisoire. On a donné quelques clés et autorisations d’une façon relativement rapide puisqu’à l’origine, on m’avait dit que c’était quasiment la fin du club s’il n’y avait pas le stade provisoire. La construction du nouveau stade et de ce qui va être autour va être soumis à un nombre d’autorisations. Est-ce que ce sera autorisé ou pas, je ne sais pas. De la même manière, on accompagnera le porteur de projet et, éventuellement, la mairie puisque c’est elle qui détient les clés du permis de construire mais ça ne se fera pas au détriment de la sécurité […] Peut-être que les supporters me remercieront s’il n’y a pas de sujet d’inondations derrière. Il faut qu’on soit très vigilant. J’ai connu les inondations de l’Allier, on a pas le temps de les voir venir. Ici on n’a pas tout à fait le temps. »

Photo : FEP / Panoramic / Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications