Téléchargez notre application Ligue 2

Nancy – Gauthier Ganaye revient sur l’imbroglio du match contre Plantières et tacle Metz !

Championnat

En attendant que l’AS Nancy Lorraine et le FC Metz rejouent un jour dans la même division, on a droit à un derby lorrain par procuration… avec les déclarations qui vont avec. La semaine de l’ASNL a été rythmée par les nombreux rebondissements ayant trait à l’organisation du match de 7e tour de Coupe de France contre l’UL Plantières. D’abord programmée dans le stade du FC Metz, Saint-Symphorien, l’affiche a été inversée et programmée au stade Marcel-Picot de Nancy avant de revenir à Saint-Symphorien… Le tout  agrémenté d’un changement d’horaire et d’une interdiction de déplacement pour les supporters nancéiens. Interrogé par L’Est Républicain, Gauthier Ganaye, le président de l’ASNL livre sa version du feuilleton : quelques oreilles vont siffler en Moselle !

A lire aussi >> Ligue 2 – « Il y avait eu un coup de com’, et on est resté au stade de la communication. », Jean-Louis Garcia revient sur le départ raté de Nancy

« C’est parti dans tous les sens, franchement. Je me demande comment c’est possible, attaque Gauthier Ganaye. On nous a d’abord demandé si on était OK pour inverser le match, on a tout de suite accepté en disant qu’on prenait en charge les frais d’organisation, contrairement au FC Metz. C’est ça aussi l’esprit de la Coupe de France. On a ensuite travaillé en bonne intelligence, comme toujours, avec la Préfecture du 54 (Meurthe-et-Moselle) qui prend en la matière des décisions logiques et correctement motivées. Et puis, une fois le job fait, on nous a annoncé le match à Saint-Symphorien finalement, avec de l’argent public pour financer tout ça mais sans nos supporters pour encourager l’équipe. »

Le dirigeant de l’ASNL conteste la décision de la préfecture de Moselle de prendre un arrêté d’interdiction de déplacement pour un match classé « risque 2 », alors que ce n’était pas le cas lors du récent Nancy-Sochaux en Ligue 2 (risque 3). Il propose une autre solution : « Ce que je vais dire va sûrement faire rire mais, pour moi, s’il fallait absolument prendre une telle mesure pour des raisons de sécurité, dimanche à l’occasion de ce Plantières-ASNL, il fallait plutôt interdire les supporters du FC Metz à Saint-Symphorien ! Parce qu’ils ne sont pas concernés par cette rencontre, tout simplement ! »

En attendant, les supporters de l’ASNL ont déposé un recours devant  le tribunal administratif pour faire annuler l’arrêté de la Préfecture de Moselle.

Crédit photo : ©MAO/Panoramic/Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications