Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – « Il y avait eu un coup de com’, et on est resté au stade de la communication… », Jean-Louis Garcia revient sur le départ raté de Nancy

Championnat

Entraîneur de Nancy entre 2019 et 2021 en Ligue 2, Jean-Louis Garcia a été remplacé par Daniel Stendel sur le banc de l’ASNL après son départ l’été dernier en fin de contrat. Une expérience de courte durée pour le technicien allemand. L’ancien coach de l’ESTAC ou du RC Lens était l’invité de notre émission quotidienne ML2 Part en Live ce mercredi soir afin de donner de ses nouvelles, de parler de la Ligue 2, de tactique, et également de Nancy. Extraits.

A lire aussi >> Coupe de France – UL Plantières-Nancy encore décalé, les supporters de l’ASNL interdits de déplacement

Son regard sur Nancy après son départ

« J’ai observé avec curiosité et impatience le début de saison. Il y avait eu un grand coup de com’ de la part de Gauthier Ganaye avec un changement de technicien, avec une philosophie de jeu très offensive, avec le “gegenpressing”. Je rappelle que c’est un mot barbare, c’est “presser à la perte du ballon” en français. C’est quelque chose que les coachs français maîtrisent et que j’utilise depuis que j’ai été champion de France avec le FC Nantes et Jean-Claude Suaudeau. Presser à la perte du ballon, c’est quelque chose pour moi qui est un principe de jeu immuable, je n’ai rien appris là-dessus. Mais je pense que c’était surtout un coup de communication pour donner de l’appétit aux supporters nancéiens. On se rend compte qu’on est resté au stade de la com’ et que c’était très compliqué. Il y a eu beaucoup de changements. L’entraîneur avait sans doute des bonnes idées mais il y avait un problème de communication. Il faut un certain temps pour mettre en place une méthode, et une certaine culture chez les joueurs pour l’accepter. Tout cela demande beaucoup d’humilité et je pense qu’ils en ont manqué par rapport à la Ligue 2. Ils ne se sont pas rendu compte à quel point ce championnat est relevé et difficile. Ça s’est vraiment mal passé sur le début de saison et c’est dommage car quand on voit notre dynamique sur notre deuxième partie de saison dernière, on peut se dire que c’est dommage… »

Les débuts de Benoît Pedretti comme coach principal

« Benoît est dans un processus de formation de coach. Cette nomination arrive un peu plus tôt que prévu dans ce processus mais il a toutes les qualités et le potentiel pour devenir un très bon entraîneur. Il a une grande connaissance du haut niveau et une très belle lecture du jeu et de ses situations. J’aimais beaucoup m’appuyer sur lui sur le banc pour prendre des décisions, faire des changements, avec Manu Nogueira également. Il a amené son oeil de joueur de haut niveau, son ressenti. Il a travaillé avec Didier Tholot, avec Alain Perrin, avec moi pendant une saison. Il est très observateur, très à l’écoute. Maintenant, sur les premiers mois où j’étais là, il était encore très joueur dans ses attitudes. La bascule entre joueur et entraîneur, c’est faire la différence entre le savoir-faire et le faire savoir. Il y a des choses qui lui paraissent simples qui ne le sont pas forcément pour ses joueurs. Il va progresser là-dessus et ses débuts sont très bons. Il est revenu à des choses simples, il a redonné confiance à ce groupe avec une méthodologie que les joueurs maîtrisent mieux. Le climat est plus serein au sein du club, il a relancé des joueurs qui étaient un peu mis de côté. Des sourires sont revenus, il y a plus d’enthousiasme. Ils font des choses moins ambitieuses, plus simples, qui leur permettent de gagner des matchs. Il a été très cohérent dans tout ce qu’il a mis en place depuis sa nomination. »

A lire aussi >> Nancy – Baptiste Valette sur Benoît Pedretti : « Tout son management est cohérent, avec beaucoup de franchise »

L’émission en replay en intégralité

© Stephanie Grossetete, Panoramic / Imago

Vos commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications