Téléchargez notre application Ligue 2

Bastia – Régis Brouard : « On a changé totalement d’organisation »

Championnat

« Les buts, c’est comme le ketchup: quand ils arrivent, ils viennent tous en même temps » disait Cristiano Ronaldo en 2010. Cette célèbre analogie peut s’appliquer au Bastia de Régis Brouard. Après trois matchs sans faire trembler les filets, le club corse s’est activé samedi à Guingamp en l’emportant 3-2 lors du match le plus spectaculaire de la soirée. En conférence de presse, l’entraîneur du Sporting est revenu sur son premier succès depuis sa prise de fonction.

A lire aussi >> Bastia -; Rassurer ses attaquants, la priorité de Régis Brouard

« La première victoire a toujours une saveur particulière et elle fait du bien à beaucoup de monde et avant tout aux joueurs. Ils ont été la chercher, avec beaucoup de courage contre une très belle équipe de Guingamp qui a beaucoup de qualités techniques. On a changé totalement d’organisation, on a tenté un coup. Je crois qu’il fallait un peu de changement dans la tête de tout le monde, faire passer des messages. »

Paradoxalement, le déclic offensif bastiais est intervenu le soir ou Régis Brouard alignait une défense à cinq. Néanmoins, il n’est pas encore certain que le SCB se fixe sur cette organisation : « J’avais la sensation qu’on allait ronronner en jouant de la même façon. Quand vous changez les choses sur un match, les joueurs sont beaucoup plus éveillés et appliquent ce qu’on leur demande. Ça va faire beaucoup de bien à un joueur comme Idriss (Saadi) qui a marqué et donné un ballon de but. Il y a une entrée super importante qui nous a stabilisé au milieu c’est celles de Salles-Lamonge qui a réussi à garder le ballon et à orienter le jeu et en plus il a marqué […] Il faut faire attention à ne pas se laisser porter par le résultat. Je reste convaincu qu’on peut jouer dans cette organisation là. Ça demande beaucoup de réglages car c’est un système qu’il faut avant tout répéter et jouer et pas seulement travailler à l’entraînement. J’ai quinze jours pour voir si on continue avec ça.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications