Téléchargez notre application Ligue 2

Entretien ML2 – Ugo Bonnet (Rodez) : « Le RAF, c’est dans le cœur ! »

Championnat

Avec deux buts marqués sur ses deux dernières entrées en jeu, Ugo Bonnet a retrouvé des couleurs et le plaisir d’entendre le ballon au fond des filets. L’attaquant du Rodez Aveyron Football est décisif et déterminant dans les victoires de son équipe, après une petite période de disette. Ses ambitions, la saga estivale autour d’un transfert, la Coupe de France, son amour pour le RAF… L’avant-centre s’est entretenu avec MaLigue2 à l’aube un match qui s’annonce très serré, contre le Paris FC.

Crédit photo : RAF – Cédric Méravilles.

A lire aussi >> Rodez – Laurent Peyrelade : « On a lutté pour ne pas prendre de but car le goal-average est déterminant »

MaLigue2 : Bonjour Ugo, tout d’abord félicitations pour la victoire samedi, avec la manière en plus ! Tout s’est décanté en deuxième mi-temps, et on a entendu vos supporters donner de la voix !

Ugo Bonnet : C’est vrai qu’on a eu droit à une belle ambiance au stade ! Cette année est un peu spéciale, avec les travaux il n’y a qu’une seule tribune d’ouverte, mais si les supporters continuent à pousser comme ça, c’est sûr qu’on va pouvoir se transcender et ça va se voir dans nos résultats. QRM a fait une bonne première mi-temps aussi, bien maîtrisée comme ils savent le faire. Ils ont eu des occasions qu’ils n’ont pas réussi à concrétiser, Lionel (M’Pasi, ndlr) a fait des bonnes parades et la défense a su bien gérer ces situations. C’est surtout après la pause qu’on a montré ce que l’on sait faire. Dans la continuité des matchs précédents, on a poussé pour marquer ce premier but. On a toujours essayé d’aller de l’avant, et ça nous a plutôt bien réussi.

La semaine précédente, tu avais ouvert ton compteur but, comme Malaly Dembélé, et vous récidivez à la 14e journée. Est-ce qu’on peut dire que la machine est enfin lancée ?

C’était important de débloquer notre compteur, en effet. On est content que ça puisse s’enchaîner, mais il n’y a jamais rien de vrai dans le foot. En tant qu’attaquant, tu peux marquer trois matchs d’affilée et ne plus planter pendant 10 matchs après. C’est aussi ça la difficulté du rôle. Il est vrai que ça marche beaucoup à la confiance et quand on marque, on en veut toujours plus.

Tu n’as donc jamais douté sur tes instincts de buteur ! 

Non, personnellement je n’ai jamais douté. Le coach me connaît, je sais qu’il avait confiance en moi et que ça allait arriver à un moment ou un autre. Lui même a été attaquant, il sait ces choses là. Je savais qu’en poursuivant mes efforts comme je le fais depuis toujours, j’allais retrouver le chemin du but. Après, c’est aussi à moi de m’adapter en fonction de l’adversaire, tout en m’appuyant sur ce que je sais faire de mieux.

En tant qu’attaquant au style un peu particulier, qui sont tes inspirations ? C’est qui la référence pour toi à ton poste ?

Contenu réservé aux abonnés

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés. Pour le consulter, vous avez la possibilité de regarder une vidéo de quelques secondes ou de vous abonner pour soutenir MaLigue2.

S'abonner à MaLigue2 c'est :

  • Accéder à 100% des contenus en ligne
  • L'absence de publicités pendant votre navigation
  • Soutenir un média indépendant

Déjà abonné ? Se connecter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications