Téléchargez notre application Ligue 2

Caen – Les mots forts de Stéphane Moulin : « Je suis désolé et dégoûté car on ne sait jamais sur quel pied danser avec ce groupe-là »

Championnat

La déception est immense pour Stéphane Moulin. Alors que le coach pensait les voyants au vert après une bonne semaine d’entraînement et beaucoup de retour de blessures, l’entraîneur de Caen a déchanté ce samedi contre Grenoble (0-1) lors de la 14e journée de Ligue 2. Au micro de France Bleu Normandie, l’ancien technicien d’Angers s’est montré très cash sur les manques de son groupe.

Le classement ici

A lire aussi >> Ligue 2 (14e journée) – Les équipes de tête patinent, Nîmes toujours au plus mal

« Il y a de la déception dans ce qu’on a présenté. Ce n’est pas digne de ce qu’on attend de nous, vis-à-vis des supporters. Je suis désolé et dégoûté car on ne sait jamais sur quel pied danser avec ce groupe-là. La danse en ce moment, elle n’est pas belle. Je n’ai pas aimé ce que j’ai vu, à tous les niveaux. J’avais demandé un esprit revanchard car les derniers résultats à domicile étaient mauvais et je ne l’ai pas vu, c’est regrettable. La semaine avait été plaisante pourtant avec beaucoup de travail et d’implication mais je n’ai pas vu cet investissement en compétition. On est en droit d’attendre un minimum et il n’était pas là. Ce groupe est déroutant. C’est à moi de trouver des solutions, j’ai déjà tenté beaucoup de choses mais quels que soient les joueurs et les systèmes je retrouve les mêmes soucis. Ce n’est pas du tout ce que j’espérais. On craque sur coup de pied arrêté mais on aurait pu craquer avant ou après. On a concédé trop d’occasions et nous on en n’a pas eu assez. Le résultat est logique, il faut le reconnaître. Toulouse c’était super, Valenciennes c’était mauvais, Le Havre c’était pas mal… Je ne suis pas un magicien, je fais ce que je peux avec mon staff mais manifestement, ça risque d’être plus long que prévu et j’espère que ça va arriver à un moment. On est une équipe qui ne va pas bien et il faut en prendre conscience. Mon rôle est aussi d’allumer les clignotants car on voit une équipe qui n’est pas en bonne santé. »

Crédit photo : Anthony Bibard/Panoramic/Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications