Téléchargez notre application Ligue 2

Nancy – Benoît Pedretti prépare ses retrouvailles avec Omar Daf et un mercato « décisif » pour la survie du club

Championnat

Les retrouvailles n’étaient pas prévues aussi rapidement. Benoît Pedretti, entraîneur intérimaire de l’AS Nancy Lorraine, va accueillir en tant qu’adversaire Sochaux lors de la 14e journée de Ligue 2. C’est sous les couleurs du FCSM que l’ex-international (22 sélections) s’est révélé comme joueur en compagnie de Pierre-Alain Frau, Omar Daf, l’actuel entraîneur des Lionceaux, et de nombreux grands noms, avec à la clé une victoire lors de l’édition 2014 de la Coupe de la Ligue. Au micro de France Bleu Belfort Montbéliard, l’ex-Sochalien a livré son impression sur le FCSM :

A lire aussi >> Nancy – Benoît Pedretti à propos de la première victoire : « Ce n’est que le début ! »

« C’est une bonne équipe, c’est solide défensivement, avec la meilleure défense du championnat. Il y énormément de joueurs de talent dans cette équipe : Mauricio est une très bonne recrue, Kalulu aussi, Do Couto sur le côté gauche aussi est intéressant dans le jeu entre les lignes, capable de donner des bons ballons. C’est un collectif qui est bien huilé, qui est solide et qui a du talent avec le ballon. Les recrues cette année ont fait beaucoup de bien, ont amené un peu plus de qualités techniques et ça se ressent dans le jeu. »

A propos d’Omar Daf, son ancien coéquipier : « Omar (Daf) est resté comme entraîneur ce qu’il était en tant que joueur : c’est le travailleur en tout. Travail, respect, humilité. Et ça se ressent dans son équipe, ils ne prennent personne à la légère. Il est très exigeant, je pense, comme il l’est envers lui-même et son équipe est à son image. Ça fait deux ans qu’il travaille et cette année il a les résultats parce qu’il a un peu plus de qualités dans l’effectif donc je suis très content pour Omar et pour le club. »

Enfin, Benoît Pedretti s’est exprimé sur la situation de son club actuel, Nancy, actuel 20e : « Avec le début de championnat qu’on a fait, on ne peut pas espérer mieux que se maintenir. Et je serais tenté de vous dire qu’une 18e place ça nous irait très bien aussi. S’il faut jouer les barrages en fin d’année, il faudra passer par là. Il reste six matchs avant la trêve et on va essayer de ne pas être distancés. Il y a le mercato cet hiver qui peut être important, comme on l’avait eu il y a deux ans avec Alain Perrin ou le mercato a été décisif dans notre survie et il le sera encore cette année. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications