Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – LFP : vite la Goal Line, mais pas de VAR svp !

Championnat

A Ajaccio comme à Caen, le réveil ce mercredi matin est encore douloureux, avec ce même goût amer dans la bouche : celui du sentiment d’avoir été lésé. Devant les images qui apparaissent incontestables, les deux clubs auraient dû bénéficier d’un but car le ballon avait franchi la ligne avant d’être dégagé. Problème : la Goal Line Technology n’est pas installée en Ligue 2. Une aberration qu’il conviendrait de résoudre au plus vite pour éviter ce genre de polémiques à l’avenir dans un championnat qui mérite le même traitement que la Ligue 1 avec des enjeux forts. L’ACA a perdu deux points contre Niort (0-0), Malherbe au moins un contre Dijon (0-1).

A lire aussi >> Ligue 2 – Les Tops et les Flops de la 9e journée

« Le sujet a déjà été abordé lors d’un Conseil d’Administration de la LFP à la demande de plusieurs clubs pour mettre en place a minima la Goal Line dans un premier temps », nous informe Christian Leca, président d’Ajaccio directement concerné ce mardi soir, mais aussi président du Collège Ligue 2 au sein de la Ligue. « Cela éviterait ce qu’il s’est passé à Caen et Ajaccio. Tout le monde a vu que le ballon était rentré sauf malheureusement les arbitres qui n’étaient peut-être pas bien placés. C’est frustrant et cela entraîne des sautes d’humeur et des tensions sur le terrain et dans les tribunes. C’est préoccupant. » Actionnaire de Caen, Pierre-Antoine Capton est sur la même longueur d’ondes et demande l’instauration de la vidéo en Ligue 2 dans un tweet. Un discours qui rejoint celui de son coach Stéphane Moulin, qui a officié de nombreuses saisons dans l’élite avant de redescendre en L2.

Stéphane Moulin : “On fait le même métier que les coachs de L1”

« J’ai un gros sentiment d’injustice parce que les images parlent d’elles-mêmes. Si on a un tout petit pouvoir en tant que coach, j’aimerais demander à la LFP qu’ils instaurent la VAR. On fait le même métier que les coachs de L1. S’il y avait la VAR, on aurait gagné », a réagi à chaud le coach au micro de beIN Sports après la rencontre perdue. Il convient cependant de faire une différence entre la Goal Line, qui nous semble aujourd’hui être un outil indispensable, et la VAR. On l’a encore vu lors du dernier PSG-OL, encore faut-il que les arbitres du camion osent déjuger l’arbitre principal quand Neymar commet une faute avant d’obtenir un penalty… Dans ce cas de figure, M.Angoula aurait-il été contredit sur la “simulation” sifflée contre Ali Abdi qui a entraîné son expulsion, et le refus d’un but dans la foulée contre Dijon ? Impossible d’en avoir la certitude, car tout reste là aussi une histoire d’interprétation entre arbitres, même avec les caméras.

A lire aussi >> Dijon – Patrice Garande : « Je comprends le sentiment d’injustice de Caen…»

La Goal Line en place en L1 depuis 2015-2016…

Alors la Goal Line oui. Reste à la LFP, dont les finances ont été mises à mal par la crise des droits TV, de prendre ses responsabilités à ce sujet. « Cela a un coût. Mais il faut savoir ce que l’on veut. Même si les clubs doivent participer financièrement avec la LFP de manière partielle, pourquoi pas si le coût est élevé. Des commissions de travail vont être mises en place au sein de la LFP, notamment au niveau des lois du jeu et de l’arbitrage. C’est le moment de présenter un document avec les collèges L1 et L2 qui prône a minima la mise en place de la Goal Line Technology », insiste Leca. Rappelons que la GLT est mise en place depuis la saison 2015-2016 dans l’élite et que le coût avait été pris en charge par la LFP, de l’ordre de quatre millions d’euros pour équiper les stades. Une dépense que l’instance n’avait justement pas voulu prendre en charge pour la Ligue 2… Il est grand temps de réparer cette différence de traitement entre les deux divisions, après six longues années.

Crédit photo : Imago Sportfotodienst.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications