Téléchargez notre application Ligue 2

Paris FC – Le retour de la victoire, la blessure de Mandouki, la petite sanction envers Diakité… les mots de Thierry Laurey

Championnat

Soirée riche en émotions diverses pour le Paris FC ce mardi lors de la 9e journée de Ligue 2 avec le succès contre Nîmes (2-0). Grâce à des buts de Kanté et Caddy, le club de la capitale a mis fin à une série de trois défaites consécutives et se replace dans le Top 5. Mais dans le même temps, le capitaine Cyril Mandouki est sorti sur une grosse blessure musculaire, alors que le jeune Cheick-Oumar Diakité qui devait le remplacer… n’avait pas son maillot ni son short à-côté de lui. Résultat, c’est Ousmane Camara qui a pris sa place, tandis que Diakité est rentré plus tard. Après la rencontre, Thierry Laurey a évoqué tout cela au micro de beIN Sports.

A lire aussi >> Ligue 2 (9e journée) – Toulouse toujours plus leader, Nancy humilié à Grenoble, Paris se relance, Bastia barragiste

« J’avais demandé aux joueurs de jouer avec une certaine intelligence, car on savait qu’on ne tiendrait sans doute pas 90 minutes. Cela a été fait de belle manière, surtout en deuxième période car la première était délicate, on aurait pu être mené  que ce n’aurait pas été un scandale. On s’est montré plus présent après le repos. Il faut se remettre dans le rythme à chaque fois et ce n’est pas évident avec l’enchaînement des matchs. Mon groupe ne triche pas, ils se battent, je suis content pour les garçons. Je ne sais pas avec quelles forces on ira à Niort, mais au moins le travail est fait ce soir. Un coaching gagnant ? Non, c’est la gestion de l’effectif. Je regrette d’avoir perdu Mandouki sur blessure. Avec l’enchaînement des matchs, on est obligé de faire des choix. Ils sont parfois payants, parfois moins. Mais je retiens l’état d’esprit. Sans être d’une qualité d’extra-terrestre, on a été sérieux, avec deux beaux buts. Quand tu sors de trois matchs sans marquer, c’était bien. L’entrée de Diakité repoussée ? C’est une erreur de jeunesse, on va dire qu’il a grillé son joker (sourire). »

Crédit photo : Norbert Scanella/Imago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications