Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Ajaccio-Paris FC, le match d’après

Championnat

Trois jours après les évènements d’Ajaccio-Sochaux (1-0), et la défaite du Paris FC à domicile contre Guingamp (0-1), voici venir le temps du match d’après. A 19h (L’Equipe Live), les Corses reçoivent les Parisiens, dans un choc pour les premières places, un duel du haut du tableau, précédé par les promesses d’une intensité, et la nécessité de rester dans le peloton de tête… Ce soir se jouera le match en retard de la 5e journée de Ligue 2, une rencontre qui vaut déjà son comptant de points, et emmènera vers d’autres cimes son vainqueur. Si vainqueur il y a !

A lire aussi >>Sochaux – Christophe Diedhiou en garde à vue, l’AC Ajaccio parle d’un coup de poing donné au stadier

L’enjeu : la 2e place

C’est un duel du haut du tableau auquel nous allons donc assister, dans la douceur de l’Île-de-Beauté. A 21h, la L2 saura qui est le nouveau dauphin de Toulouse. Tenu en échec hier au Havre, le TFC (17 pts) voit la meute se rapprocher, et dans le rétro, derrière Auxerre (2e, 14) et le Paris FC (13), il y a un Ours en embuscade. L’ACA accueille les Parisiens à domicile, même si le verbe accueillir est relatif, vu le combat qui sera imposé aux Laura et autres Kanté. Evoluer à François-Coty est un avantage pour les insulaires, qui en cas de victoire, passeraient la deuxième. Précisons qu’en cas de match nul, Paris restera 3e !

Mais le PFC se déplace avec appétit et envie. Celle de se rattraper, après un bon match, mais une défaite face au mur Enzo Basilio et l’EAG samedi (11 arrêts !)… Au bout de tout cela, il y aura peut-être tout simplement un nul, mais le profil des deux équipes et leurs joueurs font penser que cette option n’est pas nécessairement la première, ce soir. Reste que la formation qui aura le mieux géré sa récupération, et présentera le plus de fraîcheur physique au fil du match, ne sera pas loin des trois points, comme l’évoque Olivier Pantaloni, le coach corse : « ça fait court en récupération depuis samedi. L’intensité a été importante. Mais Paris est dans la même situation. »

Les clefs du match : l’agressivité corse, et les transitions parisiennes

L’opposition de styles entre les acteurs de la soirée va promettre, entre jeunesse et expérience de chaque côté, et vitesse, agressivité, technique. Thierry Laurey sera cependant privé de Name au milieu de terrain, comme d’Hadjam, mais il aligne son attaque de feu, même sans Marvin Gakpa désormais. Autour de Gaëtan Laura, Lopez apparaît comme le pourvoyeur de ballons technique, et Morgan Guilavogui, comme un profil hybride, capable de faire un peu tout. Une complémentarité avec l’explosivité du numéro7, avec de plus un milieu qui oscille entre projection (Diakité) et protection (Mandouki).

En face, l’arrière-garde corse ne concède rien. Mais surtout, c’est l’impression de bloc-équipe en mode monolithe qui ressort le plus chez Ajaccio. Avec Gonzalez, Coutadeur, Laci, ou Courtet, la colonne vertébrale est expérimentée, solide, parfois roublarde. En conférence de presse, Thierry Laurey relevait d’ailleurs la qualité de son adversaire. « Ajaccio, c’est très bien organisé, c’est plein d’expérience. Des Courtet, des Coutadeur, des Barreto… Il y a des joueurs plein d’expérience, capables de gérer le match de leur équipe, puis à côté de ça, des jeunes très intéressants. Il faudra qu’on se méfie de l’allant de cette équipe.

Psartek les troncs d’arbre à la place des cuisses Gaëtan ! (Photo FEP / Panoramic / Imago)

Le duel à suivre : Oumar Gonzalez vs Gaëtan Laura

C’est un duel de monstres physiques qui s’annonce. Oumar Gonzalez, le rugueux défenseur central d’Ajaccio, qui s’épanouit pleinement dans la ferveur corse, et Gaëtan Laura, le dragster parisien, intenable depuis le début de la saison. L’opposition va clairement faire des étincelles, si les deux joueurs évoluent bien dans la même zone. Le stoppeur corse devra contenir la vitesse de l’attaquant du PFC, mais sur le plan athlétique, les contacts entre les deux gaillards (1,86m, 84 kilos pour Gonzalez, 1,82m, 82 kg pour Laura) vaudront le détour. Alors attention à la pelouse de François Coty. Il faudra aussi que la défense de Paris surveille attentivement le défenseur, auteur de deux buts en cinq matchs ! De leur duel se décidera peut-être l’issue du match. Rendez-vous ce soir pour la réponse. Dans le bruit et la fureur corse, dans le sillage des Gonzalez, Courtet, ou des courses de Gaëtan Laura…

Ok, ça sent encore le match de malade mental ce soir. RDV 19h ! (Photo @ Gérard Pierlovisi / Panoramic / Imago)

Les compos probables : 

ACA : Leroy – Kalulu, Gonzalez, Vidal, Diallo – Barreto, Coutadeur, Laci, Cimignani – Moussiti-Oko, Courtet.

Les remplaçants : Sollacaro, Youssouf, Avinel, N’Diaye, Chabrolle, Nouri, Botué.

PFC : Demarconnay – Bernauer, Chergui, Kanté, Hanin – Mandouki, Demoncy, Diakité – Guilavogui, Laura, Lopez.

Les remplaçants : Filipovic, Camara, Campanini, Tattevin, Alfarela, Caddy.

Photo @ Gérard Pierlovisi / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications