Téléchargez notre application Ligue 2

Toulouse – Damien Comolli : « Amine Adli ne jouera plus les matchs du TFC jusqu’à la fin du mois d’août » !

Championnat

C’est une petite bombe lâchée par La Dépêche du Midi, qui rapporte les propos de Damien Comolli, président de Toulouse. On semble de plus en plus proche de la fin du feuilleton Amine Adli au TFC, en tout cas, sur le terrain. Titulaire mais expulsé face à Ajaccio lors de la première journée de Ligue 2, le pitchoun, génial attaquant-meneur de jeu, ne rejouera plus que probablement plus avec la formation de la ville rose. Les relations avec Toulouse semblent désormais tendues au possible.

En effet, le dirigeant toulousain, qui pestait devant la non-prolongation du joueur obligeant le club à le vendre cet été, vient de prendre une mesure forte. Amine Adli ne jouera tout simplement pas les matchs de son équipe jusqu’à la fin du mois d’août, et probablement son départ, de fait. Pour rappel, il est pressenti au Bayern, mais de nombreux noms accompagnent l’été de l’attaquant formé à Toulouse.

A lire aussi >>Toulouse – Amine Adli pourrait rejoindre le Bayern de Munich !

« Nous sommes dans la situation où on est obligés de vendre le joueur sous peine de le voir partir gratuitement dans un an. Nous avons reçu deux offres. Une d’un club du Top 5 européen pour 10 millions d’euros, et une du Top 15 européen pour 12 millions d’euros. Le joueur a refusé les deux clubs, que je ne peux pas nommer mais ce sont des clubs gigantesques. Étrangers. Et qui jouent la Champions League et le titre dans leur championnat respectif tous les ans. Le joueur a refusé de discuter avec eux. 

Je ne sais pas pourquoi. Je lui ai posé plusieurs fois la question, il ne m’a pas répondu. Pour l’instant, voilà les offres qu’on a eues. On a accepté celle à 12 millions. Je l’ai dit au joueur. Celle à 10 millions, je pense que nous aurions pu l’accepter mais le joueur a aussi refusé. À partir d’aujourd’hui, Amine Adli n’est plus à disposition de l’entraîneur. Et ce, jusqu’au 1er septembre au moins (et la fin du mercato). Il sait exactement ce qu’il en est. Il n’est pas exclu du groupe, il s’entraînera mais ne jouera plus les matches.

J’essaie toujours que l’intérêt de l’institution rejoindre celui du joueur. Mais que le joueur profite totalement de la situation aux dépens du bien-être financier du club à l’avenir, ça, je ne peux pas l’accepter. C’est ma décision, mais que Philippe Montanier soutient complètement. J’en ai parlé avec lui avant de la prendre. Il dit comme moi, qu’il faut préserver les intérêts du club. »

Crédits photo : Thierry Breton / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications