Téléchargez notre application Ligue 2

Grenoble – Max Marty : « Le GF38 a un statut et on ne peut pas se contenter de cela »

Championnat

Dans un long et excellent entretien accordé à nos confrères de Métro-Sports, Max Marty, le manager général de Grenoble, a tenu à prendre la parole pour faire le point sur le début de saison difficile du GF38 en Ligue 2, marqué par deux lourdes défaites contre Paris (0-4) puis à Auxerre (3-0). Dans cette interview, le dirigeant confirme qu’il n’est pas inquiet de la situation et explique pourquoi.

A lire aussi >> Ligue 2 – Grenoble, c’est grave docteur ?

« Je ne suis pas inquiet, mais mon job de dirigeant est de comprendre pourquoi on en est là et comment on va se sortir de ce sujet parce que je ne suis pas satisfait. Pourquoi je ne suis pas inquiet ? Parce qu’il y a trois grandes raisons. D’abord, on a changé d’entraîneur et la nouveauté crée de l’inquiétude. Cela rebat les cartes et induit que nos joueurs cadres sur lesquels on s’appuie font des erreurs qu’ils ne faisaient pas d’habitude. Ils ont envie de prouver leur niveau, leurs compétences, alors que tout le monde les connaît. Ce sont des choses qui vont se mettre en place. On a aussi beaucoup de nouveaux joueurs, de jeunes joueurs, mais pas pour le court terme. Quand on prend Boissy, Kokhreidze, Marchand ou Bunjaku… ce sont normalement des joueurs qui doivent venir en plus même s’ils ont beaucoup de qualité. Au début de saison, je pensais passer juillet-août avec Pickel, Belmonte, Pérez costauds dans ce secteur-là et puis il y a eu beaucoup de blessures. Comme on n’avait pas fait le recrutement de nos adultes – on vient de prendre De Iriondio et un autre milieu va arriver – on s’est trouvé tout de suite dans la difficulté. Le dernier point, c’est ma responsabilité. J’ai pensé qu’avec les joueurs que nous avions l’an dernier, on pouvait passer l’été et compléter tranquillement l’effectif avec le regard du coach, qu’on soit précis dans le recrutement par rapport à ce qu’il souhaite mettre en place. Le marché est fermé, je n’ai pas voulu aller trop vite et avec les blessures, on se retrouve en difficulté. Les résultats ne me surprennent pas, mais on cherche tout de suite à sortir de ce sujet. Le GF38 a un statut et on ne peut pas se contenter de cela. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications