Téléchargez notre application Ligue 2

Ligue 2 – Les tops et les flops du multi de la J2 de Ligue 2 !

Championnat

Et bien mesdames et messieurs, des multiplexes comme ça, on en redemande toutes les semaines ! Une semaine après la reprise de la Ligue 2 et un multi fou, doté de 20 buts, ce ne sont pas moins de 17 réalisations qui ont émaillé ce deuxième rendez-vous de la saison, avec même un match en moins ! Ainsi, entre buts en mode dinguerie, des cartons rouges encore distribués, du suspens, ou un carton, le multi de la J2 a tenu toutes ses promesses. Voici les tops et les flops de cette soirée endiablée de samedi soir ! #LaFièvreDuSamediSoirEnL2 #HashtagLancé

A lire aussi >>Ligue 2 (2e journée) – Caen et Paris enchaînent, Toulouse humilie Nancy, Amiens encore battu… tous les résultats

Les Tops

Toulouse, la soirée en rose

Ô Toulouse ! crient souvent les rugbymen et rugbywomen place du Capitole. Pas de Capitole hier soir, mais un Marcel-Picot aux allures de cathédrale, après la taule infligée à ses résidents… Nancy a pris l’eau de toutes parts contre le TFC, de la première minute à la fin du match. Avec une victoire 4-0 à l’extérieur, comment ne pas parler de la performance toulousaine, impressionnante de tactique. L’ASNL et son gegenpressing ont laissé trop d’espaces dans le dos aux attaquants de la ville rose et à Rhys Healey, auteur d’un doublé, dans un style rappelant parfois le Jamie Vardy des plus belles heures… Pour compléter le tableau, entre le premier et le dernier but inscrits par l’Anglais, Branco van den Boomen a -aussi- été à la baguette sur coups de pied arrêtés, pour signer un triplé… De passes décisives ! Gabrielsen et le pitchoun Rouault peuvent remercier le Néerlandais, tout comme Toulouse, bien lancée dans sa saison.

Le Paris FC et Caen, toujours leaders

Se suivront-ils jusqu’au bout de la saison ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais le Paris FC comme Caen se sont imposés par un but d’écart, ce samedi, respectivement à domicile contre Dunkerque (PFC, 2-1), et à Niort (SMC, 0-1). Du côté parisien, Alfarela a donné une passe décisive à Marvin Gakpa pour le but de la victoire, alors que l’ancien de la maison Malik Tchokounté avait inscrit celui de l’égalisation pour les Nordistes. La soirée fut belle pour le jeune Morgan Guilavogui, auteur de son premier but pour le PFC, qui a rendu hommage à l’un de ses amis décédés en mai… Pendant que du côté de Caen, c’est Alexandre Mendy, pour son quatrième but en deux matchs, autant que sur toute la saison passée, qui a permis à Malherbe de rester tout en haut du classement. Le travail de bâtisseur de Stéphane Moulin donne déjà ses premiers effets, alors que l’entraîneur parle d’un groupe qu’il a récupéré traumatisé de la saison passée. Chapeau, même s’il n’y a que deux journées de disputées.

A lire aussi >>Caen – Alexandre Mendy, retour de flamme

Les buts

17, quel beau chiffre. On est pas mal, insouciants, plein de vie, dynamique, entreprenant, à 17 ans. Les joueurs de L2 sont tous pour la plupart plus âgés, mais l’allant entrevu sur la première journée a été confirmé, dans ce deuxième multi. Après les 20 goals de la J1, le week-end a encore livré pléthore de réalisations, avec de plus, un match en moins ! (Oui, on sait, il faut suivre, désolé :/ ). Malgré le report de QRM-Bastia, dû à un trop grand nombre de cas de Covid chez les Corses, on ne s’est pas ennuyé hier soir. Une démonstration du TFC par ci, un Ajaccio conquérant par là, des matchs engagés, disputés, des rouches, des mauves-violets, du bleu océan qui prend le dessus sur le jaune lion, bref, des belles couleurs, et puis surtout, des têtes partout. Cela aura été le fil (rouge) de la soirée, un nombre incroyable de buts marqués de la tête. Tellement qu’on en a perdu le compte. Retenons juste ce 17 à faire tourner… La tête. Allez stop, on arrête.

Le Havre et son KB à lui, alias Khalid Boutaïb

Après un nul à domicile contre Guingamp, vierge de tous buts, Le Havre a ouvert son compteur à Dijon, en match délocalisé contre Sochaux, hier soir. Une belle prestation qui permet au HAC de lancer sa saison, dans le sillage de son buteur Khalid Boutaïb ! Le Marocain, auteur  et tributaire d’une saison très étrange l’an passé, pourrait bien être le fer de lance des Normands cette année, comme l’a souligné en conférence de presse un Paul Le Guen content de ses joueurs. De quoi mener le club doyen de France plus haut que prévu ? Avec un KB à ce niveau de précision, et l’expérience du 400e match sous les couleurs du Havre d’Alexandre Bonnet hier (!), inch’Allah !

A lire aussi >>Le Havre – Khalid Boutaïb, retour d’enfer pour le voyageur de l’Atlas

Ajaccio, en force

On finit ce tour des Tops avec l’ACA, qui a dominé Amiens hier. Avec des buts de Cimignagni, son premier pour Ajaccio, et du duo Courtet-Moussiti-Oko, l’Ours continue son bon début de saison. La formation corse, menée par Olivier Pantaloni, a très peu bougé lors de ce mercato, et s’appuie sur sa jeunesse. Attention à Ajaccio !

Les Flops 

Amiens

Corollaire de la perf d’Ajaccio, Amiens a lui raté son match hier, et trouvé plus fort que lui en Corse. Battu 3-1 par l’ACA, l’ASC enchaîne par une deuxième (espérons qu’on pourra changer deuxième pour seconde la semaine prochaine pour les Picards) défaite en deux matchs. Le groupe ne semble pas encore au complet, ni porté par tous les automatismes nécessaires. Mais Philippe Hinschberger est bien l’entraîneur à pouvoir redresser la barre rapidement. Reste que la défense a plusieurs absents, et que ça pourrait être compliqué encore quelques temps pour Amiens.

Nancy

Même chose que pour Amiens… L’ASNL s’est fait plier, et a subi de plein fouet et en pleine tronche le revers de son placement haut sur le terrain. Le fameux gegenpressing peut être à double-tranchant, et hier, Nancy a encaissé les vagues du TFC dans le dos de ses défenseurs. Exemples sur le premier et le quatrième but de Toulouse. Le club lorrain en est à deux défaites aussi, dans des proportions et différentes dans la manière. La sauce allemande devra prendre, une gageure dans un championnat dense, avec des équipes autant préparées que celles de Ligue 2

Maxence Prévot

Pour conclure les flops, il n’est jamais facile de pointer un joueur seul. Maxence Prévot, le gardien de Sochaux, a été l’auteur de deux fautes de main hier contre Le Havre, pénalisant son équipe (0-2 score final). Omar Daf, son entraîneur, l’a défendu de la bonne façon en conférence de presse après le match. Sans l’excuser, ne pouvant occulter les deux erreurs individuelles, mais rappelant que le foot est aussi un sport collectif, que la défaite doit être celle d’une équipe, et qu’un groupe doit faire bloc ensemble. S’il a concédé les deux buts de la défaite ce samedi soir, le joueur de 24 ans compte déjà plus de 140 matchs pour le FCSM. Nul doute qu’il saura rebondir avec cette expérience, espérons le plus vite possible pour les Lions. Peut-être que le gardien se reprendra et donnera la victoire dès la prochaine journée ?

Crédits photo : Anthony Bibard / FEP / Panoramic / Imago.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications