Téléchargez notre application Ligue 2

QRM – Bruno Irlès : « Il n’y a pas de mystère, on n’est pas prêt »

Championnat

Promu cette saison en Ligue 2, QRM a pris du retard dans son mercato car Bruno Irlès fait le choix de se montrer patient pour prendre les joueurs de son choix sans se précipiter. A la veille de se déplacer à Dunkerque ce samedi (19h) pour lancer la saison, le coach de Quevilly-Rouen Métropole fait le point en toute franchise sur la situation du club, et se montre quand même optimiste.

A lire aussi >> Dunkerque – La prépa, QRM, le public… Romain Revelli s’exprime avant la reprise

A lire aussi >> Présentation Ligue 2 (5/20) – Dynamique, intersaison, mercato et sérénité… Entretien ML2 avec Bruno Irles, entraîneur de QRM

« A la première question de savoir si l’on est prêt pour le début de championnat, la réponse est non. Il n’y a pas de mystère, on n’est pas prêt. A la deuxième question de savoir si l’équipe de ce samedi sera la même toute la saison, la réponse est non également. C’est un fait. Je savais qu’il y aurait une période de transition où je me retrouve avec l’équipe que j’avais en N1 l’année passée. On sait qu’elle va être renforcée. Cela n’a pas encore beaucoup été le cas donc on se retrouve au début de championnat avec l’équipe de N1. Est-ce que ce sera facile de prendre des points contre nous pour autant ? Non. On l’a prouvé la saison dernière, l’écart avec la L2 n’est pas si important, on sera capable de performer dès samedi. On sera dans la continuité ou presque de ce qu’on a vu l’an dernier. On n’a pas beaucoup d’attaquants car Andrew Jung est parti, Ottman Dadoune est blessé et les autres ne sont pas encore arrivés.

Le mercato ? Ce n’est pas compliqué que pour QRM. Il y a très peu de mouvements. Nous, on part de 10 joueurs que j’ai maintenus du groupe N1 et je dois en faire venir et ce n’est pas évident. Il y a l’aspect financier, concurrentiel. Mais je sais qu’il faut être patient, que cela va être long. Si on parle de Mickaël Nadé par exemple, Saint-Etienne le garde pour le moment. J’aurais pu prendre 10 joueurs sur le marché, mais cela ne correspond pas à ce que je veux. S’il faut être patient, je serais patient. Je n’en veux à personne. J’ai une ligne de conduite, mes dirigeants me suivent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Activer les notifications